RMC Sport

Ligue 2 : l'arbitre de Caen-Châteauroux reconnaît « une erreur flagrante »

Christopher Maboulou touche le ballon de la main

Christopher Maboulou touche le ballon de la main - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La rencontre Caen-Châteauroux s’est terminée dans la plus grande confusion vendredi soir, après qu’un but de la main a été accordé, refusé, puis à nouveau accordé. Contacté par RMC Sport, l'arbitre reconnaît « une erreur flagrante ».

C’est en ce moment l’un des plus beaux exemples de « Made in France » : la polémique arbitrale. Après la non-sélection des Français pour la Coupe du monde, la prestation manquée de Stéphane Lannoy à Barça-Man City (2-1) en Ligue des champions et bien sûr les trois buts accordés malgré des hors-jeu lors d’OL-Monaco (2-3) le week-end dernier en Ligue 1, c’est au tour de la Ligue 2 d’avoir sa polémique du sifflet.

Caen-Châteauroux, affiche de la 29e journée, a en effet basculé dans le surréaliste vendredi soir. Le Stade Malherbe mène 1-0 quand il concède un coup franc à la 93e minute de la rencontre. Nasser Chamed le frappe. Le ballon termine dans les filets bas-normands. Sauf qu’il a été très clairement touché de la main par le Castelroussin Christopher Maboulou. Et volontairement.

Le gag débute. Christian Guillard, l’arbitre du match, valide le but. Puis l’invalide. Puis le revalide ! Chaque camp conteste fermement et l’officiel, qui cède à la pression, ne sait plus qui croire. Il aurait entendu dans l’oreillette l’un de ses assistants ou le quatrième arbitre l’informer qu’il fallait refuser le but. Mais aucun de ses collègues ne confirme… Un joueur caennais essaye même de lui montrer une image sur un téléphone !

L'arbitre « très affecté »

« En 12 ans de carrière, je n’ai jamais vu, ça donc c’est vraiment bizarre, explique le Caennais José Saez. L’arbitre était en panique et je pense qu’il a pris une mauvaise décision. » Ni les Castelroussins, après l’invalidation, ni les Caennais, après la revalidation, n’ont voulu reprendre le match. Et le Stade Malherbe a déposé une réserve technique. « Il y a main, c'est indiscutable, mais l'erreur est humaine, explique Patrice Garande, l’entraîneur caennais. Ce qui m'embête surtout, c'est la façon dont ça s'est passé. Accorder, refuser puis revenir encore sur la décision, ça, je ne peux pas le comprendre... »

« Le vrai problème, c’est l’attitude de Maboulou, souligne pour sa part l’ancien arbitre international Joël Quiniou, consultant RMC Sport. Il aurait pu de lui-même aller voir l’arbitre. C’est un manque de respect. C’est l’esprit du jeu qui est bafoué. Il aurait dû reconnaitre sa faute. Je pense que le résultat sera entériné. » Sur un partage des points (1-1). Match nul également entre l’image de l’arbitrage français et l’honneur de Christopher Maboulou, pareillement entachés…

« Je suis très affecté, a confié l'arbitre, Christian Guillard, ce samedi à RMC Sport. Ma famille est également très affectée. Je souhaite me recentrer sur l'essentiel à ses côtés. J'ai revu les images. L'erreur est flagrante. Le tricheur n'a pas été condamné. C'est dommage. Mais l'action est limpide. » Christian Guillard doit s'entretenir ce samedi après-midi avec le patron des arbitres Pascal Garibian pour revenir sur cette fin de match houleuse au stade d'Ornano.

La rédaction