RMC Sport

Ligue 2 : les attractions Lens et Rothen

Danijel Ljuboja a signé au RC Lens

Danijel Ljuboja a signé au RC Lens - -

Un RC Lens new-look, Jérôme Rothen de retour à Caen, trois anciens pensionnaires de L1 revanchards : la saison de Ligue 2, qui débute ce vendredi soir, s’annonce palpitante.

Lens change de peau

Décevant 12e de Ligue 2 la saison passée, le RC Lens a opéré de nombreux changements à l’intersaison. Pour retrouver l’élite, le club nordiste (plus gros budget de L2 avec 22 M€) peut compter sur le retour aux commandes de son légendaire président, Gervais Martel, épaulé financièrement par l’homme d’affaire azéri Hafiz Mammadov. Côté terrain, Antoine Kombouaré aura la charge de diriger un effectif marquée par les arrivées de l’attaquant serbe Danijel Ljuboja ou du gardien champion du monde des -20 ans, Alphonse Areola, prêté par le PSG. « La tâche sera très difficile, prévient, prudent, l’ancien entraîneur parisien. Il nous faudra avoir beaucoup d’humilité ce qui n’empêche pas d’avoir beaucoup d’ambitions. Il y aura peu de discours. Les discours, c’est pour ceux qui ne font pas grand-chose. Les meilleures interviews, les joueurs les font avec leurs pieds, sur le terrain. » Lens accueillera le promu du CA Bastia ce dimanche (20h45) lors de la 1ere journée.

Rothen, le retour aux sources

A 35 ans, Jérôme Rothen est de retour au Stade Malherbe de Caen, où il a débuté sa carrière lors de la saison 1997-1998. Après deux années à Bastia, l’international français (13 sélections) souhaitait se rapprocher de Paris pour être plus près de ses enfants. « C’est un retour aux sources, à mes débuts, confie l’ancien joueur de l’AS Monaco. Porter ce maillot représente beaucoup de choses. C’est un choix perso. Personne ne m’a forcé. Même si mon club de cœur restera toujours le PSG, j’ai une relation particulière avec le Stade Malherbe. Je suis très fier d’être là. » Avec sa « machine à centrer », le SMC, malheureux 4e la saison dernière, tentera de remonter en Ligue 1.

Troyes, Brest, Nancy : objectif remontée

Les trois équipes les moins performantes de Ligue 1 la saison passée espèrent vite remonter dans l’élite. Auteurs d’une deuxième partie de championnat encourageante, Nancy et surtout Troyes semblent mieux armés que Brest qui, après une grave crise interne, comptera sur le retour d’Alex Dupont aux commandes. Du côté de l’ESTAC de l’indispensable et fidèle Benjamin Nivet, on suivra avec attention l’éclosion attendue de Corentin Jean, l’un des grands artisans de l’épopée bleue à l’Euro -19 ans. Troisième budget de Ligue 2 derrière Lens et Auxerre, l’AS Nancy Lorraine (15,5 M€) a perdu ses meilleurs éléments, dont son capitaine Sébastien Puygrenier. Il sera malgré tout un candidat sérieux pour la montée.

A lire aussi :

- C. Jean : « J’ai choisi de rester à Troyes »

- Yahia : « Martel a dû apprendre de ses erreurs »

- Garande : « Rothen est heureux d’être là »