RMC Sport

Ligue 2: Lorient gagne le choc contre Caen

Lorient a pris la tête de la Ligue 2 aux côtés de Clermont, Lens et Chambly ce lundi, grâce à son succès chez le relégué Caen (2-1), en clôture de la deuxième journée. Les buts des Merlus ont été signés Yoane Wissa et Pierre-Yves Hamel.

Le FC Lorient, vainqueur sur la pelouse de Caen (2-1), s'est logiquement installé en tête de Ligue 2, en compagnie de Clermont, Lens et Chambly, en clôture de la deuxième journée, lundi. Les Merlus, bien en place défensivement, ont fait la différence sur leur première véritable incursion dans la défense caennaise, lorsque, sur une accélération fulgurante, Jimmy Cabot a lancé en profondeur Wissa qui a ajusté avec sang froid le gardien caennais Zelazny (1-0, 22e). 

Les hommes de Christophe Pélissier ont asphyxié leurs hôtes par un pressing constant et étouffé les quelques velléités offensives adverses par le replacement coordonné de leur arrière-garde. Les Caennais se sont ensuite fait des frayeurs sur coups de pied arrêtés, à l'instar de ce corner mal apprécié par Zelazny, mais finalement sans danger (31e).

Ils ont dû céder une seconde fois, trahis par une charnière centrale fébrile, une faiblesse exploitée par Hamel sur un centre délivré par le premier buteur depuis le flanc gauche (2-0, 33e). Sur le plan offensif, Casimir Ninga s'est créé quelques opportunités de relancer son équipe, mais à chaque fois il a péché soit par manque de lucidité (44e), soit par manque de réalisme (57, 61e).

Caen inquiète

C'est finalement Deminguet qui, d'un coup franc somptueux, a sauvé l'honneur en toute fin de match (2-1, 89e). Trop tard pour inverser la tendance. Les Normands, accrochés à Sochaux (0-0) lors de la journée inaugurale, ont tenté de se révolter durant le deuxième acte, mais leurs actions offensives se sont avérées brouillonnes ou alors ont été annihilées par un Nardi inspiré pour repousser la lourde frappe de Sankoh (72e), alors que sa défense était battue. 

Candidat déclaré pour la montée, Caen a fait montre d'une inquiétante fébrilité défensive et ses lacunes dans son jeu l'obligent à vite revoir sa copie en vue d'un retour rapide en Ligue 1.

La rédaction avec AFP