RMC Sport

Ligue 2 : Strasbourg frappe un grand coup pour la montée

Le public de Strasbourg

Le public de Strasbourg - -

Vainqueur face à Brest ce samedi à la Meinau (4-1), Strasbourg a renforcé ses chances de monter en Ligue 1. Quant aux Bretons, après avoir réalisé un début de saison canon, ils n’ont gagné qu’un seul de leurs six derniers matchs de Ligue 2.

La fin de saison est décidément très longue pour le Stade Brestois. Favoris pour la montée en Ligue 1 depuis le début de saison, et 19 fois en tête sur les 28 premières journées, les joueurs de Jean-Marc Furlan ont enchaîné un troisième match sans victoire en championnat, en s’inclinant à Strasbourg (4-1). Les Bretons, qui restent même sur une série d’une seule victoire sur leurs six dernières sorties, semblent ainsi avoir perdu le fil conducteur de leur objectif, alors même qu'ils n’avaient pas quitté la première place entre la 18e et la 28e journée.

A l’image d’un changement tactique curieux opéré par le coach brestois avec un 3-4-3 aligné en début de rencontre, le co-leader de Ligue 2 est donc passé à côté de son match, ne parvenant pas à maîtriser le jeu long strasbourgeois. C’est Baptiste Guillaume, l’ancien Lensois, qui a ouvert le score dès la 29e minute de jeu, sur la deuxième occasion alsacienne. Servi par une remise astucieuse de la tête par Blayac, lui-même alerté par une transversale de Dimitri Liénard depuis le rond central, l’attaquant nordiste a fait honneur à un stade de la Meinau encore comble (plus de 25 000 spectateurs).

A lire aussi >> Coupe de France: Avranches réalise l’exploit en éliminant Strasbourg !

Dimitri Liénard dans tous les bons coups

Le Stade Brestois, qui a semblé déstabilisé par la sortie sur blessure de Quentin Bertrand, ailier gauche dans ce système en 3-4-3, dès la 22e minute, a bien tenté de revenir avec d'autres intentions en seconde période. Valentin Lavigne a même égalisé d’un pointu à la 56e, grâce un bon travail d’Habib Diallo dans la défense alsacienne. Mais Strasbourg a tout de suite repris le chemin de l’attaque et a repris les devants sur un superbe coup franc de Dimitri Liénard, déjà à l’origine du premier but de son équipe.

On peut même dire qu’il est l’homme du match, puisqu’il offre le troisième but des locaux à Baptiste Guillaume, encore lui, pour sa 6e réalisation de la saison, sur un corner parfaitement distillé. Le meilleur buteur du RC Strasbourg en championnat, Khalid Boutaïb, finira le travail en toute fin de match dans les six mètres de Joan Hartock, sur une erreur de ce dernier dans sa sortie (4-1, 90e).

"Très probant" pour Laurey

Le club alsacien (4e) remporte donc trois points précieux dans la course à la montée en Ligue 1, face à un concurrent direct qui ne conserve que trois unités d’avance au classement. "Je suis étonné du résultat mais ça relève nos petits soucis ces dernières semaines, a expliqué l'entraîneur de Strasbourg, Thierry Laurey. J'avais des doutes sur le fait qu'on tienne la distance mais les garçons ont montré qu'ils étaient à 100% mentalement. C'est un soulagement et sortir un match comme ça, c'est très probant. Notre victoire relance le championnat du haut de tableau, c'est passionnant."

Furlan : "Être leader, c'était précipité"

"C'est une période compliquée, a reconnu pour sa part Jean-Marc Furlan. Oui, ça resserre au classement mais on ne doit pas faire l'erreur de s'en préoccuper. Être leader, c'était précipité, ça nous était tombé dessus et on y a laissé des forces. Il faut de l'épaisseur pour assumer ça. J'aurais aimé être dans la position du chasseur un peu plus tôt. Ne pas monter serait une déception, mais c'est tout. Parce que survivre en Ligue 1, c'est autre chose. Car je sais ce qu'on dit : Furlan, il est bon pour la Ligue 2, mais en Ligue 1, c'est une burne... Tout simplement parce qu'en Ligue 1, il faut de gros moyens."

A voir aussi >> Les supporters de Strasbourg simulent un but… alors que leur match est reporté

Damien Chédeville