RMC Sport

Louvel (UCPF) : « On ne veut pas un racket »

-

- - -

Invité de l’Intégrale Sport, sur RMC, le président de l’Union des clubs professionnels de football (UCPF) a confirmé que des discussions existaient entre les instances du football français et l’AS Monaco pour compenser les avantages fiscaux dont bénéficie le club de la Principauté. « 200 millions d’euros, ça ne veut rien dire, explique en revanche Jean-Pierre Louvel. On ne veut pas un racket mais le simple rétablissement de l’équité du championnat. Des chiffres ont été énoncés comme ça mais ils n’ont pas de sens, pris individuellement. Les écarts dépendent du nombre de joueurs français dans l’effectif. Et sur la base du groupe actuel, ils sont considérables. Et cela pourrait encore se creuser avec la taxe à 75%. Quand Monaco investira 30 ou 40 millions d’euros sur le marché français, un autre club de Ligue 1 devra en investir 80 ou 100 pour être au même niveau. C’est injouable aujourd’hui. Comment voulez-vous que 19 sociétés acceptent de partir sur la même ligne de départ avec un 20e qui a un tel écart de fiscalité et d’avantages sociaux ? Donc il faut trouver des solutions. Monaco n’est pas un ennemi et nous souhaitons trouver des solutions pour qu’il ne soit pas exclu du championnat. Nous avons proposé de mettre le siège de Monaco sur le territoire français. Le président de la FFF joue son rôle de médiateur dans tout ça. Les choses continuent et on n’est que dans une péripétie. »