RMC Sport

Reims fait sauter le champagne

Cédric Fauré

Cédric Fauré - -

Trente-trois ans après, le mythique Stade de Reims va retrouver l’élite après son succès à Amiens (2-0), ce vendredi. Une accession surprise pour le club qui n’avait pas pour ambition d’accéder à l’élite en début de saison.

Le maintien ! Tel était l’objectif de Reims à l’aube de la saison 2011-2012. Une ambition très modérée d’autant que le club champenois venait d’enregistrer le départ de 4 joueurs clés lors du mercato (Krichowiak, Toudic, Gamiette et Gragnic). Bref, le Stade partait dans l’inconnu… Mais l’équipe d’Hubert Fournier a rapidement su dissiper les doutes en réalisant un mois d’août parfait. Quatre victoires en autant de matchs, de surcroît sur trois relégués de L1 (Lens, Monaco et Arles-Avignon). Reims a d’abord avancé caché, avant d’assumer ses ambitions.

Une colonne vertébrale solide

Les Rouge et Blanc n’ont pas joué les trouble-fête simplement par hasard. Ils ont été réguliers, toujours présents cette saison sur le podium de la Ligue 2. Car sur le terrain, les cadres, qui ont adhéré au style de jeu offensif prôné par Hubert Fournier, ont tiré l’équipe vers le haut. D’abord le gardien Kossi Agassa, jamais défaillant mis à part un déplacement à Bastia. Puis la charnière centrale Weber-Tacalfred, solide et sereine, qui a disputé l’intégralité des matchs cette saison. Le recrutement aussi a été intelligent. Bocundji Ca, transfuge de Nancy, a stabilisé le milieu de terrain. Enfin, le buteur Kamel Ghilas (14 buts) s’est avéré être le parfait complément en attaque de Cédric Fauré.

Fauré, mental d’acier

Fauré, justement, est le parfait symbole de la saison rémoise. Un joueur au mental d’acier qui n’a jamais rien lâché et qui s’offre cette saison une seconde jeunesse. Quatorze buts (dont 12 à domicile où Reims a réalisé un quasi sans-faute : 13 victoires, 3 nuls, 2 défaites), presque tous décisifs, comme le ciseau inscrit face à Troyes, dans le derby de la 33ème journée. Dans cette rencontre, les Champenois n’ont jamais abdiqué et ont toujours cru en leurs chances. A l’image de leur saison. Personne n’attendait le Stade de Reims candidat à la montée. Il évoluera pourtant bien en Ligue 1 la saison prochaine.

Le titre de l'encadré ici

Reims renoue avec son glorieux passé|||

Trente-trois ans après, voilà donc le Stade de Reims de retour dans l’élite. Le club double-finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions (1956, 1959) et sextuple champion de France en a peut-être fini avec les années galères. Entre 1979 et 2012, Reims a connu le National et la Ligue 2. Pire, le club a déposé le bilan avant une liquidation judiciaire en 1991. En 1992, Reims repart en Division d'honneur du Nord-Est, 6e échelon du football français. Il est aujourd’hui de retour à sa place, en Ligue 1.