RMC Sport

Un FC Metz made in China

crédit : fcmetz.com

crédit : fcmetz.com - -

Durant trois semaines, le club lorrain accueille une importante délégation d’entraîneurs chinois. Fruit d’un partenariat aussi prestigieux que prometteur, le FC Metz espère faire progresser un football tourné vers l’avenir. Reportage.

Il est 8h30, mercredi matin à Metz. Près du stade Saint-Symphorien, un bus aux couleurs du club lorrain ne passe pas inaperçu. A l’intérieur, 21 entraîneurs chinois s’apprêtent à assister à l’entraînement de la formation classée 11e de Ligue 2. Depuis le 6 novembre, et durant trois semaines, les Grenats ouvrent leurs portes à la Fédération de football chinoise. Une première en Europe. Si la Chine a opté pour le FC Metz plutôt que le FC Barcelone ou le Bayer Leverkusen (eux aussi candidats pour accueillir une délégation chinoise), c’est parce que le club lorrain a déjà fait ses preuves. Né en 2004, le partenariat avec la Fédération de Football de Chengdu, une importante province chinoise, n’est pas passé inaperçu à l’autre bout du monde. Les excellents résultats ont donné du crédit au club français.
Contribuer à la progression du football chinois, voilà donc l’honneur qui est accordé aux Grenats. Et l’objectif de ce stage intensif. « Il n’y a pas un problème au niveau du potentiel des joueurs, mais au sujet de son exploitation, explique Denis Schaeffer, le directeur du centre de formation messin. Ce sont des entraîneurs, pas des formateurs. Ils sont d’abord au service de l’équipe avant d’être au service du joueur. »

« Trois ou quatre entraîneur semblent en vacances… »

Depuis quelques jours, des entraîneurs des équipes de jeunes (U15, U16 et U17) issus des principaux clubs professionnels chinois suivent donc des cours théoriques et pratiques avec les éducateurs lorrains. « On va reproduire les mêmes méthodes d’entraînement en Chine, promet Yong Zhang, entraîneur U15 de Shangaï. Le plus important est d’apporter le changement de philosophie. » Sont-ils tous réceptifs ? « Il y en a trois ou quatre qui semblent en vacances… », sourit Dennis Schaeffer.
La délégation chinoise assiste bien sûr aux rencontres du FC Metz. Mais aussi de Nancy, puisqu’ils seront à Marcel Picot samedi pour le match de L1 face à Dijon. Le basket avec le SLUC de Nancy ou le handball avec l’équipe féminine de Metz sont aussi au programme.
Pour la formation entraînée par Dominique Bijotat, la venue des Chinois est une aubaine à plus d’un titre. « Leur présence peut amener le groupe à se concentrer un petit peu plus aux entraînements », souligne le coach des Grenats. Son club pourrait surtout tirer profit très vite de ce partenariat de prestige. Alors que le FC Metz a d’ores et déjà intégré de jeunes footballeurs chinois à son centre de formation, la collaboration avec l’un des pays les plus puissants et les plus riches du monde pourrait bien ouvrir de nouvelles portes. Dorées, bien sûr.