RMC Sport

Atalanta-Real Madrid: Ferland Mendy raconte son parcours chaotique jusqu'au Real

Avant le huitième de finale aller de la Ligue des champions entre l'Atalanta Bergame et le Real Madrid (ce mercredi à 21h, sur RMC Sport), Ferland Mendy est revenu sur une enfance compliquée, et un rêve qui aurait pu voler en éclats.

Ferland Mendy aurait pu voir sa carrière s’arrêter avant même d’avoir commencé. Le latéral du Real Madrid et international français a été confronté à un épreuve extrêmement difficile à surmonter, foudroyé par une arthrite à la hanche, alors qu’il était adolescent au centre de formation du PSG. Il avait 14 ans: "J’ai eu une arthrite à la hanche, due à une infection. J’ai dû me faire opérer. Le docteur est venu pour me dire que le football, c’était fini pour moi. A un moment donné, il parlait d’une amputation."

Mendy a toujours cru en sa bonne étoile

Coincé dans un fauteuil roulant "pendant un certain temps", Mendy n’a jamais cessé de croire en lui-même, s'auto persuadant au fil des mois qu’un jour, il réussira de nouveau à marcher. "La plupart des gens pensaient que c’était impossible, et finalement, j’ai réappris à marcher, se souvient-il avec le sourire. Je me suis toujours dit que le football, ce n’était pas fini. Je disais à tout le monde 'je vais revenir, je vais revenir.'" Et il est revenu, à la force de son courage. Ce coup dur a toutefois freiné sa progression.

>> Découvrez les offres de RMC Sport et suivez en direct Atalanta-Real

Il a fallu tout réapprendre depuis le début. Puis le natif de Meulan part s’aguerrir au Havre. "La première année où j’ai joué en Ligue 2, j’ai fini meilleur latéral du championnat", rappelle-t-il. Son parcours hors-norme et ses nombreuses qualités séduisent les recruteurs lyonnais. Ferland Mendy prend son envol en 2017. "Je venais de Ligue 2, donc au début, je ne jouais pas trop. Les matchs que j’avais, je les prenais. Et je donnais tout. La deuxième année, j’ai joué toute la saison à Lyon, ça s’est très bien passé."

"On avait une bonne équipe, on s'était qualifié pour la Ligue des champions, c'était un bon passage", reprend-il. Il ne lui faudra pas davantage de temps pour s’installer à son poste de latéral gauche dans un club aussi prestigieux que celui du Real Madrid, qu'il a rejoint en 2019. Le dernier chapitre d’un incroyable conte de fées.

QM