RMC Sport

Barça: Koeman ne s'attend pas à gagner la Ligue des champions

Ronald Koeman croit peu aux chances du Barça de remporter la Ligue des champions, cette saison. Le technicien assure même ne pas avoir d'objectif de titres.

Ronald Koeman n'est pas franchement un vendeur de rêves. Dans une interview à The Athletic, l'entraîneur du FC Barcelone tempère tout excès d'enthousiasme sur les chances de son équipe de remporter la Ligue des champions cette saison. Il assure même ne pas avoir reçu d'objectif pour remporter un titre lors de sa nomination l'été dernier en remplacement d'Ernesto Valverde, démis de ses fonctions en août.

"Personne ne m'a dit: 'il faut gagner quelque chose', assure-t-il. Tout le monde dans le club se rend compte que nous sommes dans une saison de transition, et bien sûr, nous aimons nous battre pour les titres dans les coupes, la Liga, mais ils savent qu'ils ne peuvent pas s'attendre à ce que nous remportions la Ligue des champions."

"Plus de clubs sont meilleurs actuellement"

Lucidité ou manque d'ambition? Le technicien néerlandais semble surtout sur la réserve deux semaines avant le 8e de finale aller de la Ligue des champions face au PSG, le 16 février (21h, en direct sur RMC Sport). "Nous pouvons peut-être battre le PSG, nous pouvons peut-être arriver en demi-finale, mais plus de clubs sont meilleurs actuellement, ils sont plus favoris pour gagner quelque chose de gros que Barcelone. Mais Barcelone reviendra, pas de problème."

Selon lui, le Barça paie sur le terrain les gros remous vécus en coulisses avec l'énorme crise financière qui touche le club. "Nous ne pouvons pas recruter de nouveaux joueurs", souligne Koeman en estimant que le Barça est "le plus grand club qui a le plus de problèmes avec le Covid-19". "Il n'y a pas de public, pas de touristes à Barcelone qui dépensent de l'argent pour acheter des maillots, aller au musée, visiter le stade et tout ce genre de choses, énumère-t-il. Et c’est vraiment très difficile pour le club. A la fin du Covid, Barcelone sera le plus grand club du monde, c'est ce que Barcelone est."

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder Barça-PSG en Ligue des champions

Pour lui, l'absence de président pèse aussi quotidien, depuis la démission de Josep Bartomeu. Si Carles Tusquets assure l'intérim, le report de l'élection de janvier à mars complique un peu plus la tâche du club. "Nous avons besoin d'un président qui construit l'avenir de ce club, exhorte-t-il. Le plus difficile pour moi en tant que manager, c'est qu'il n'y a pas de président, il n'y a pas de numéro 1 dans le club qui prend les décisions. Tous ces types de décisions (sur le recrutement et la baisse des salaires, ndlr) doivent être prises par le manager et c’est plus difficile. Je n'ai, actuellement , personne avec qui communiquer sur la manière dont nous devons continuer. C'est difficile. Le club a besoin d'un président dès que possible."

NC