RMC Sport

Barça-OL: Valverde reconnaît qu'il a pris "des risques" en faisant entrer Dembélé

Entré en jeu face à l'OL en huitième de finale retour de Ligue des champions (5-1) alors qu’il souffrait les jours précédents d’une petite élongation, Ousmane Dembélé a rechuté. Victime d’une déchirure musculaire à une cuisse, l'ailier du Barça va manquer entre trois et quatre semaines de compétition. Mais Ernesto Valverde assume sa prise de risques et ne regrette pas de l'avoir fait jouer.

Il sera absent dimanche contre le Betis, manquera le derby barcelonais contre l'Espanyol le 30 mars, un déplacement à Villarreal le 2 avril, le choc face à l’Atlético le 6 avril, voire le quart de finale aller de Ligue des champions contre Manchester United. Victime d’une rechute mercredi contre l'OL (5-1) en huitième de finale retour de la Ligue des champions, Ousmane Dembélé sera éloigné des terrains lors des trois ou quatre prochaines semaines.

Entré en jeu face aux Gones alors qu’il souffrait les jours précédents d’une petite élongation, le champion du monde français a aggravé son cas puisqu’il souffre d’une déchirure musculaire à une cuisse. Interrogé samedi sur la blessure de son attaquant, Ernesto Valverde ne s’est pas défilé.

"Je connaissais les risques encourus"

"Comme c’était un match décisif, je l’ai mis sur la liste. Et comme le résultat était serré, j’ai décidé de le faire jouer. Les sensations d’Ousmane étaient très bonnes. Il pensait qu’il était prêt à débuter. Je l’ai finalement fait entrer. Je connaissais les risques encourus. C’était un jour pour prendre des risques. Les médecins font leur travail, les joueurs font leur travail, mais celui qui décide, c’est moi", s’est justifié l’entraîneur du Barça, dans des propos rapportés par El Pais. Lancé à la 70e contre Lyon alors que le Barça ne menait que 2-1, Dembélé s’est montré décisif en marquant à la 86e sur un service de Lionel Messi, validant la qualification du Barça pour les quarts de finale.

Conséquence directe de sa blessure, Ousmane Dembélé ne participera pas aux matchs de l’équipe de France contre la Moldavie (22 mars) et l'Islande (25 mars) dans le cadre des qualifications pour l'Euro 2020.

RR