RMC Sport

Bayern-PSG: ce que Pochettino avait prévu et pourquoi ça a parfaitement fonctionné

Le PSG a décroché mercredi soir une précieuse victoire sur le terrain du Bayern Munich (3-2) en quart de finale aller de Ligue des champions. Il l'a fait en souffrant, oui, mais Mauricio Pochettino l'avait en partie prévu.

Il est facile de dire après-match, après la victoire du PSG sur le terrain du Bayern (3-2) en Ligue des champions, que Mauricio Pochettino avait tout planifié. Non, l'entraîneur du Paris Saint-Germain ne souhaitait pas que son équipe concède autant d'occasions sur la pelouse de l'Allianz Arena (32 tirs), ni que Keylor Navas soit l'un des hommes les plus importants de la rencontre. Mais l'Argentin avait en revanche bien prévu que son équipe laisse autant le ballon à son adversaire. 

Paris n'a pu profiter du cuir que 31% du temps pour exploiter les espaces laissés par les Bavarois. C'est l'autre point sur lequel Pochettino a insisté durant ses séances vidéo: avec son staff technique, le technicien avait repéré que le Bayern défendait souvent en un contre un. C'est l'une des raisons de la présence de Kylian Mbappé en pointe. Le Français, qui a beaucoup joué ces dernières semaines, a aussi été placé dans cette position pour avoir moins d'efforts défensifs à fournir. 

>>> Abonnez-vous à RMC Sport et profitez en exclusivité de la Ligue des champions

Satisfaction et prudence

Dans son discours, Mauricio Pochettino a insisté sur l'équilibre de l'équipe, sur l'état d'esprit de ses hommes et sur les efforts à fournir pour obtenir des résultats. "Quand vous gagnez, c'est toujours plus facile d'expliquer vos décisions, tout le monde pense que vous avez fait les bons choix, dira l'entraîneur après le match. Mais le mérite revient aux joueurs, ce sont eux les acteurs principaux, c'est leur qualité qu'il faut mettre en avant. Il y a eu beaucoup de sacrifices ce soir." 

L'après-match a quant à lui été assez similaire à celui vécu par les Parisiens au sortir de la large victoire à Barcelone (4-1), entre satisfaction d'un succès incroyable et prudence vis-à-vis du match retour au Parc des Princes. Un contraste avec l'état d'esprit des Allemands, toujours aussi certains de leurs forces et de leur faculté à aller chercher une qualification à Paris mardi prochain.

Le résultat final mercredi soir n'a rien changé à l'équilibre d'avant-match entre les deux équipes. Sauf que Paris a gagné à l'Allianz Arena. Et que la pression est désormais sur les épaules du Bayern Munich, qui n'avait plus perdu un match de Ligue des champions depuis deux ans.

Loïc Tanzi