RMC Sport

Belgrade-PSG: les joueurs à craindre de l’Etoile Rouge

Si l’ambiance de feu du Marakana est érigée comme un énorme piège, le PSG affrontera aussi une équipe, l’Etoile Rouge de Belgrade, dotée de joueurs de qualité, notamment en attaque, ce mardi en Ligue des champions (21h, sur RMC Sport).

El Fardou Ben Nabouhane, la coqueluche française

Avec 16 buts (dont 6 en 8 matches de qualifications en Ligue des champions), El Fardou Ben Nabouhane est l’arme fatale de l’Etoile Rouge de Belgrade cette saison. Ailier rapide, il a aussi marqué lors du déplacement à Naples (3-1). Une destinée assez incroyable pour le natif de Mayotte, mais international comorien par le biais d’une de ses grands-mères, qui a fait ses classes au Havre. C’est d’ailleurs en Normandie qu’il a disputé ses seuls matches de L1 (5 lors de la saison 2008-09) avant de rejoindre Vannes puis de poursuivre sa carrière vers le Sud de l’Europe: en Grèce. 

Recruté par l’Olympiakos Le Pirée en provenance de Veria en 2015, il a enchaîné les prêts (Levadiakos, Panionios) avant de découvrir la Ligue des champions la saison dernière avec le géant grec qu’il a quitté en janvier 2018 pour l’Etoile Rouge. Les supporters le connaissaient déjà puisqu’il avait marqué, avec l’Olympiakos, contre le Partizan Belgrade, grand rival de l’Etoile rouge, en barrage de la Ligue des champions quelques mois plus tôt. 

Milan Pavkov, le héros de Liverpool

Milan Pavkov n’avait pas vraiment la stature du héros. Ses deux buts contre Liverpool (2-0) ont tout changé pour l’attaquant qui avait surpris la défense des Reds d’un coup de tête ravageur et d’une lourde frappe lointaine. Deux buts synonymes de première victoire de l’Etoile Rouge dans la compétition depuis 1991. Les fans avaient fêté ça en se rendant sous le balcon du joueur, rugueux et arrivé au club un peu dans l’indifférence en provenance de Radnicki Nis en janvier 2017. Club où il était encore prêté jusqu’en juin dernier. Son énorme débauche en barrage face à Salzbourg (2-2) où il avait fini la tête en sang avait suffi à convaincre les supporters de son engagement sans limite. Son doublé face à Liverpool l’a fait entrer dans une autre dimension. 

Veljko Simic, la "pépite" égarée

Le début de carrière de Veljko Simic est une succession de rendez-vous ratés. Formé à l’Etoile Rouge de Belgrade où il était considéré comme une pépite avec un gros potentiel, l’ailier avait rejoint le FC Bâle en 2014. En Suisse (2014-17), l’ailier n’a disputé aucun match avec les pros la faute à un permis de travail qui ne lui a été délivré qu’au bout de deux ans et à un enchaînement de prêts.

Une blessure au genou lui a également fait manquer la Coupe du monde U20 remportée par la Serbie en 2015. Après une courte tentative de rebond à Winterthur (Suisse), il a finalement repris le chemin de la Serbie (avec le FK Zemun entre février et juin 2018) puis de l’Etoile Rouge de Belgrade l’été dernier en confiant que son départ quatre ans plus tôt avait été "une erreur". Un retour au source qui lui convient parfaitement puisqu’il a marqué sept buts et délivré six passes décisives en 18 matchs de championnat cette saison. A l’aise techniquement, il a disputé quatre matchs de Ligue des champions cette saison dont une titularisation à Naples. 

Marko Marin, la star allemande

A 29 ans, Marko Marin est de loin le joueur le plus expérimenté de l’équipe. Pas seulement parce qu’il compte le plus grand nombre de matches en Ligue des champions (13) mais surtout pour son itinéraire de globe-trotter (en Europe exclusivement) qui l’a mené du centre de formation de Francfort jusqu’à Chelsea (2012-16) en passant par le Werder Brême (2009-12), le FC Séville (2013-14), la Fiorentina (2014-janvier 2015), Anderlecht (janvier à août 2015) ou l’Olympiakos Le Pirée (2016-18). Il s’est aussi constitué un joli palmarès avec deux Ligues Europa gagnées (Chelsea en 2012-13, FC Séville en 2013-14), une finale de Coupe du monde des clubs disputée mais perdue et un statut d’international allemand (16 sélections, 1 but) avec une participation à la Coupe du monde (2010). Titularisé en soutien de l’attaquant, il apporte toute son expérience avec un but inscrit (face au PSG à l’aller) et trois passes décisives. 

NC