RMC Sport

Benzema : « Je ne doute jamais »

Cours d'espagnol, nouvel appartement... Karim Benzema se sent mieux à Madrid.

Cours d'espagnol, nouvel appartement... Karim Benzema se sent mieux à Madrid. - -

Entré à l’heure de jeu contre Almeria samedi, Karim Benzema a marqué à l’occasion de la victoire des Merengues (4-2). A la veille de retrouver l’OM et le Vélodrome, l’attaquant français fait le point sur sa situation au Real Madrid.

Karim Benzema, on imagine que ce but vous a fait du bien…
Ça fait plaisir de rentrer et de marquer. Maintenant, je ne retiens que la victoire. J’ai eu besoin d’un temps d’adaptation. J’ai enfin trouvé un chez moi. Je ne suis plus à l’hôtel et je suis mieux dans ma tête. Je prends aussi des cours d’espagnol et ça ne peut être que bénéfique sur le terrain pour communiquer avec les autres joueurs. Ça devrait aller mieux sur le terrain.

Avez-vous douté après vos trois derniers matchs débutés sur le banc ?
Non, je ne doute jamais. Si j’ai été sur le banc pendant trois matchs, c’est que je n’étais pas bon. Je vois les choses de cette manière. Je bosse à l’entraînement, mais c’est un grand club avec beaucoup de grands joueurs. Je suis venu ici pour m’imposer et l’essentiel est d’avoir confiance en moi et que je montre quelque chose à chaque fois que je suis sur le terrain.

Quel premier bilan tirez-vous après quatre mois passés ici ?
Je n’ai pas grand bilan à faire. J’attends que la saison se termine. Je m’attendais à ce que ce soit dur parce que c’est un grand club et qu’il y a de la pression autour. Mais je me sens bien et j’espère que je ferai de grandes choses.

 « Un climat un peu hostile »

Est-ce particulier de retrouver Marseille en Ligue des champions ?
Ça fait toujours plaisir de revenir en France, surtout contre Marseille qui est une grande équipe, possède un grand stade. Ça sera un climat un peu hostile. C’est une équipe difficile à jouer. C’est un bon bloc. Ils mettent des coups, mais on y va de toute façon pour gagner.

Pensez-vous débuter ce match ?
Je ne sais pas. Il faudrait poser la question à l’entraîneur. Je me tiens prêt. Je suis là pour jouer et pas pour me contenter d’être sur un banc de touche. A moi de travailler pour être titulaire.

La rédaction - F.H.