RMC Sport

Coronavirus: Liverpool-Atlético ciblé comme possible match zéro en Angleterre

Le 8e de finale retour de la Ligue des champions entre Liverpool et l'Atlético de Madrid (2-3, a.p.) le 11 mars dernier est aussi suspecté d'avoir contribué à la propagation du coronavirus.

Comme Atalanta-Valence puis OL-Juventus, un nouveau huitième de finale de la Ligue des champions est dans collimateur des services de santé. Le match retour entre Liverpool et l'Atlético de Madrid (2-3, a.p.) le 11 mars dernier, est ciblé par le directeur de la santé publique de la ville anglaise comme possible propagateur du Covid-19 dans la ville du nord de l'Angleterre.

-
- © -

Selon les chiffres, seulement 14 cas positifs avaient été dénombrés le jour de match avant de grimper à 309 deux semaines plus tard, soit la durée moyenne entre la contagion et l'apparition des premiers symptômes. La présence de 3.000 supporters madrilènes à Anfield suscite l'indignation un mois plus tard alors que Madrid représente le foyer le plus important de personnes contaminées en Espagne, pays qui compte le plus important nombre de morts au monde après l'Italie. 

"Ce n'était pas la bonne décision d'organiser ce match"

"Ce n'était pas la bonne décision d'organiser le match, a regretté Matthew Ashton, directeur du conseil de la santé publique de Liverpool, dans The Guardian. Les gens ne prennent pas de mauvaises décisions exprès. Peut-être que la gravité de la situation n'était pas comprise par l'ensemble du gouvernement à l'époque. Bien que nous ne le sachions jamais, le match face à l'Atlético de Madrid a pu être l'un des événements culturels ou rassemblements qui ont influencé la montée à Liverpool."

"Il s'agit certainement d'un élément à inclure dans la liste une future enquête (sur la propagation du coronavirus, ndlr), afin que les organisations puissent apprendre et ne pas commettre des erreurs similaires." Battu 1-0 à l'aller en Espagne, Liverpool, tenant du titre de la compétition, s'était incliné au retour (2-3, après prolongation) devant un stade comble. Il s'agit, à ce jour, du dernier match de Ligue des champions disputé avant la suspension de la compétition en raison de la pandémie mondiale du coronavirus.

Nicolas Couet