RMC Sport

FC Séville-OL : Nasri ne veut vraiment pas revenir chez les Bleus

Samir Nasri (FC Séville)

Samir Nasri (FC Séville) - AFP

Après la victoire du FC Séville face à l’OL ce mardi en Ligue des champions (1-0), Samir Nasri a été interrogé sur sa retraite internationale. Et non, il ne compte pas revenir chez les Bleus.

Il n’a pas changé d’avis. Après la victoire du FC Séville mardi soir en Ligue des champions face à l’OL (1-0), Samir Nasri a assuré qu’il ne pensait toujours pas à un retour chez les Bleus. Mais alors vraiment pas. "Non, non, c'est pas du tout dans un coin de ma tête", a expliqué sur BeIN Sports le milieu offensif français prêté au club espagnol par Manchester City, la voix légèrement tremblotante. "C'est une volonté de ma part, quelque chose que je ne veux pas, a-t-il développé. J’ai beaucoup souffert de l’équipe de France, surtout après l’Euro 2012. Il y a eu pas mal de critiques, ma famille a été affectée. Je ne dis pas que j’ai été exempt de tout reproche, j’ai aussi fait mes erreurs."

A lire aussi >> Les tops et les flops de FC Séville-OL : l'efficacité de Ben Yedder, la fébrilité de la défense lyonnaise...

Et selon lui, d’autres ont fait des erreurs similaires… sans être punis. "En 2014, la déception était trop forte de ne pas disputer la Coupe du monde. J’ai fait tout ce qu’il fallait sur le terrain pour pouvoir y être. Je l’ai vu lors de l’Euro, il y a des joueurs qui ont fait ce que j’ai fait, qui ne sont pas contents d’être sur le banc et qui pourtant ont été pris. Aujourd’hui, j’ai juste envie de m'épanouir, de retrouver le plaisir de jouer au football. L’année dernière, j’ai été éloigné des terrains pendant six mois. Mon objectif, c’est simplement d’être bon, de rendre sa confiance à ce club de Séville."

A lire aussi >> Riolo : "L’OL dépassé, Monaco à l’arrache !"

Guardiola voulait le garder

" J’ai fait un choix fort, a poursuivi Samir Nasri. Contrairement à ce que les gens disent, Pep Guardiola (entraîneur de Manchester City) a voulu que je reste jusqu'à la dernière minute. Mais je voulais jouer tous les matches, toutes les minutes parce que ça me manque, j’adore le football, et c'est pourquoi j'ai fait ce choix de Séville." Titulaire, impliqué dans le jeu et décisif, l’ancien Marseillais réussit ses débuts en Andalousie. Il a plusieurs mois de galère à mettre derrière lui.

Laurent Picat