RMC Sport

Galatasaray-PSG: Thiago Silva solide, Icardi discret mais buteur... les notes des Parisiens

Sans éblouir, mais en se montrant solide sur un plan défensif, le PSG a assuré l'essentiel ce mardi soir en s'imposant dans l'antre bouillant de Galatasaray en Ligue des champions (1-0, sur RMC Sport), avec un but de Mauro Icardi. Voici les notes des Parisiens.

Keylor Navas: 6

Il a peut-être eu l’occasion d’apercevoir l’arrêt décisif d’Areola face à Bruges avant son match. Et lui aussi a rempli son contrat. Le Costaricien n’a quasiment rien eu à faire au Türk Telekom Stadyumu jusqu’à la pause, mais il s’est montré vigilant sur un coup franc lointain (48e), en début de deuxième acte, et dans les ultimes secondes. Une petite frayeur à signaler lorsqu’il a relâché un ballon sur un corner de Galatasaray (41e), l’arbitre ayant toutefois sifflé une faute sur lui.

Thomas Meunier: 5,5

Son débordement sur le côté droit et sa belle passe pour Di Maria ont été à l’origine de la plus grosse occasion parisienne en première mi-temps (11e). Malheureusement, il n’y a pas eu d’autre chevauchée du genre de la part du latéral belge. Une reprise au-dessus du but turc sur un corner (29e), mais une prestation globalement neutre, à l’image de son compère du couloir gauche Sarabia. Une nouvelle frappe manquée en fin de match (75e).

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport et profiter en exclusivité de la Ligue des champions

Thiago Silva: 7,5

"J’ai la pression de bien jouer pour prolonger", confiait lundi le défenseur brésilien. S’il renouvelle ce genre de performance, le capitaine parisien devrait être entendu. Sans être très sollicité, il a bien muselé Falcao et Babel avec son compère Kimpembe. Bien placé sur un centre turc en fin de match (80e).

Presnel Kimpembe: 6,5

Sur une rencontre comme celle-ci, difficile de dissocier son œuvre de celle de son partenaire en charnière. Face à l’attaque stambouliote, lui non plus n’a pas eu à forcer son talent. Pas toujours précis dans son jeu au pied, mais rien de sérieux à lui reprocher, si ce n'est une prise de risque inutile dans le temps additionnel.

Juan Bernat: 6

Souvent précieux sur la scène européenne depuis son arrivée au PSG, le latéral gauche espagnol s’est montré très disponible, notamment en première période, et a beaucoup participé au jeu. Une passe en profondeur (un peu trop appuyée) pour Icardi (15e), une tentative de lob en devançant Muslera (26e), mais peut-être pas assez de centres…

Idrissa Gueye: 6,5

Eblouissant il y a deux semaines face au Real Madrid (3-0), le Sénégalais a encore été très précieux sur un plan défensif par son pressing et ses courses pour gêner les transmissions adverses. Balle au pied, on aurait en revanche aimé le voir un peu plus inspiré, comme sur sa passe mal dosée pour Sarabia (24e) en première mi-temps.

Marquinhos: 7

Des trois milieux parisiens, il est celui, visuellement, qui a dégagé le plus de sérénité dans les tâches défensives. Auteur d’un bon retour devant Belhanda (13e) en première période, et d’un autre sur Babel dans la surface du PSG (58e) un peu plus tard. Propre.

Marco Verratti: 7

Il a semblé très bien débuter la partie, multipliant les courses et les ouvertures, mais le “Petit hibou” s’est ensuite un peu dissipé, en se lançant dans des débats sans fin (et sans raison) avec l’arbitre. Face à un milieu turc solide, emmené par un bon Nzonzi, il a globalement tenu son rang, sans génie. C’est tout de même lui qui sert Sarabia dans l’intervalle sur le but.

Pablo Sarabia: 6

Des appels à contretemps, une frappe non cadrée (15e), un contrôle manqué (22e), et l’impression d’un joueur d’un niveau technique inférieur à ses camarades. Jusqu’à la 52e. Alors qu’il vivait une rencontre compliquée, Sarabia a parfaitement joué un face-à-face avec Muslera en décalant avec sang-froid Icardi, pour l’ouverture du score. C’est la première fois que l’ancien Sévillan est décisif depuis… le Trophée des champions, début août. Et cela va probablement lui faire du bien. Remplacé à la 71e par Choupo-Moting.

Mauro Icardi: 6,5

Mbappé toujours pas à 100%, comme l’avait expliqué Tuchel lundi, l’Argentin a donc retrouvé les terrains pour la première fois depuis le match contre le Real et un pépin aux adducteurs. Pour une prestation à l’image de celle de Sarabia. Longtemps, parce qu’il n’a pas été gâté par ses équipiers, parce qu’il n’a sans doute pas fait les bons appels non plus, et n’a pas assez pesé dos au but, l’Italien a souffert. Mais à la 52e, il était là, bien placé pour convertir le caviar de l’ailier espagnol, et signer son premier but sous le maillot du PSG. Remplacé à l’heure de jeu par Mbappé, auteur d’une frappe dangereuse (76e).

Angel Di Maria: 6,5

Dès le coup d’envoi, il a été l’arme offensive numéro 1 du PSG. Une première frappe du gauche d’entrée (2e), une remise intéressante pour Icardi (7e), une reprise dangereuse du droit poussant Muslera à la parade (11e), et une très grosse activité. Son bilan est toutefois terni par son déchet en seconde période, lorsqu’il a loupé un face-à-face avec le gardien (51e) et gâché un contre (62e). Remplacé à la 80e par Herrera.

CC