RMC Sport

L'UEFA officialise les sanctions contre les neuf clubs qui renoncent à la Super League

Dans un communiqué dévoilé ce vendredi, l'UEFA a acté les sanctions contre les neuf clubs qui se sont retirés du projet de la Super League. Ces équipes (Arsenal, Milan, Chelsea, Atlético, Inter, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham) seront privées d'une partie de leurs futurs revenus. En ce qui concerne les trois autres clubs qui font encore partie du projet (Real, Barça, Juventus), l'UEFA se "réserve le droit" de prendre des sanctions plus fortes.

Les neuf repentis ont accepté d'être sanctionnés. Arsenal, l'AC Milan, Chelsea, l'Atlético de Madrid, l'Inter, Liverpool, Manchester City, Manchester United et Tottenham sont officiellement sanctionnés par l'UEFA, pour leur brève participation à la Super League. L'instance dirigeante du football européen l'a annoncé dans un communiqué diffusé ce vendredi.

Ces clubs subiront une retenue de 5% des revenus que l'UEFA leur alloue pour les compétitions européennes (l'amende sera redistribuée). Ils devront aussi, ensemble, faire un don de 15 millions d'euros en faveur du développement du football auprès des jeunes en Europe.

L'accord prévoit aussi que ces ex-frondeurs acceptent sans réserve de "participer chaque saison à toutes les compétitions de clubs de l'UEFA (...) sur le base de son mérite sportif". Les neuf équipes devront aussi rejoindre l'Association européenne des clubs (ECA), le seul organe représentatif que l'UEFA reconnaît. Ce groupement est désormais dirigée par Nasser Al-Khelaïfi, le président du Paris Saint-Germain.

En outre, l'UEFA a aussi pris soin de se protéger d'une autre éventuelle fronde. En cas de récidive avec cette Super League ou une autre compétition non-autorisée par l'UEFA, les neuf clubs devront régler une amende de 100 millions d'euros. S'ils ne respectent pas un des points de l'accord conclu, ils devront s'acquitter d'une somme de 50 millions d'euros.

Des sanctions à venir pour le Barça, le Real et la Juve

"En acceptant leus engagements de ces clubs et leur volonté de réparer les troubles qu'ils ont causés, l'UEFA veut mettre ce chapitre derrière elle et avancer dans un esprit positif, a déclaré son président Aleksander Ceferin. Les mesures annoncées sont importantes, mais aucune des sanctions financières ne sera conservée par l'UEFA. Elles seront toutes réinvesties dans la jeunesse et le football local. Ces clubs ont reconnu leurs erreurs rapidement et ont pris des mesures pour démontrer leur contrition et leur engagement futur envers le football européen. On ne peut pas en dire autant des clubs qui restent impliqués dans la Super League et l'UEFA traitera ces clubs ultérieurement."

Pour le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus, qui sont encore engagés dans ce projet de ligue semi-fermée, d'autres sanctions sont donc à l'étude. L'UEFA annonce ainsi qu'elle se réserve le droit de prendre "les mesures qu'elle juge appropriées". L'affaire sera rapidement "soumise aux organes disciplinaires compétents".

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport