RMC Sport

La dernière fois que le Barça a perdu 4 à 0 à l’aller, voilà ce que ça avait donné...

-

- - -

Non, le PSG n’est pas dans une position inédite après sa victoire 4 à 0 contre le FC Barcelone. En avril 2013, le Bayern de Munich avait également eu à défendre le même avantage au Camp Nou, avant finalement de l’emporter 3 à 0. De bon augure?

Unai Emery pourrait prendre le soin de téléphoner à Jupp Heynckes d’ici mercredi soir. Quatre ans plus tôt, l’ancien coach du Bayern avait eu à affronter le même dilemme que celui imposé au technicien basque ces derniers jours: au Camp Nou, faut-il préserver son avantage ou bien essayer de marquer davantage?

En mai 2013, le technicien allemand n’avait pas hésité, et avait directement mobilisé son équipe-type. Il avait aussi insisté sur la nécessité de faire le dos rond dans le premier tiers du match, de façon à forcer le Barça à se livrer complètement en seconde période. Malgré les habituels taux de possession du club catalan, Robben, Ribéry et Müller avaient ainsi réussi à profiter des brèches pour doucher une bonne fois pour toute l’équipe de Villanova, privée de Messi pour l’occasion.

-
- © -

7-0 sur l’ensemble des deux matchs

Côté barcelonais, on s’efforce de croire à une remontée contre Paris. Luis Suarez, qui n’était pas de la déroute de 2013, a partagé son optimisme en conférence de presse ce mardi: "C’est un challenge merveilleux ! S’il y a une équipe qui est capable de le faire, c'est le Barça!" Mais il a aussi bien pris soin de rappeler qu’il ne faudrait pas attaquer à tout va dès le début de la partie, au risque de voir rapidement s’envoler leurs dernières chances.

Quoi qu’il en soit, au PSG de s’inspirer du modèle du Bayern. En 2013, à la suite de ce double exploit, le club allemand avait alors remporté la compétition.

Pascal Lefebvre