RMC Sport

La LFP proteste vivement contre la réforme de la Ligue des champions

Dans un communiqué, le conseil d'administration de la LFP fait part ce mercredi de "sa plus vive inquiétude" concernant le projet de réforme de la Ligue des champions "qui menace l'équilibre compétitif et économique des championnats nationaux".

Le conseil d'administration de la Ligue de football professionnel (LFP) a exprimé ce mercredi "sa plus vive inquiétude" sur le projet de réforme de la Ligue des champions en 2024, "qui menace l'équilibre compétitif et économique des championnats nationaux". En conséquence, il va "convoquer dans les prochaines semaines une assemblée générale exceptionnelle de la LFP pour établir une position officielle des clubs et des acteurs du football professionnel français", annonce la Ligue dans un communiqué. Dans cette nouvelle formule imaginée par les plus grosses cylindrées européennes, il pourrait y avoir quatre groupes de huit équipes. Vingt-quatre clubs seraient assurés de disputer la Ligue des champions, sur 32. Cela garantirait aux clubs plus de matchs et donc plus de recettes; mais cela obligerait à dégager plus de dates.

Un rendez-vous en juin pour 900 clubs

Cette nouvelle C1 se rapprocherait d'une ligue fermée. Pour la France, dans le pire des cas, le deuxième de Ligue 1 ne serait plus automatiquement qualifié pour la C1. Ce nouveau format obligerait aussi à dégager de nouvelles dates aux dépens des championnats domestiques. "Les médias n'ont rien inventé. Il s'agit maintenant de savoir comment bloquer la route empruntée par l'UEFA et l'ECA (Association européenne des clubs) pour changer une compétition qui garderait son nom mais serait en fait complètement différente", a déclaré à l'AFP vendredi dernier le président de la Liga espagnole Javier Tebas. "Personne ne pourra obliger les ligues à changer de format contre leur gré", a-t-il affirmé.

Ce projet suscite des remous dans tout le vieux continent. L'association représentant les ligues, organisatrices des championnats nationaux de football dans toute l'Europe, invitera les plus de 900 clubs qui participent à leurs compétitions à se réunir à Madrid les 6 et 7 mai pour en discuter. Ce rendez-vous se tiendra à la veille de la réunion le 8 mai entre l'UEFA, à son siège suisse de Nyon, et les Ligues européennes, consacrée à ce projet controversé.

RR avec AFP