RMC Sport

Larqué : "Cette équipe de l’Atlético dégage de l’émotion"

Après la victoire de l’Atlético de Madrid contre le Bayern Munich, mercredi en demi-finale aller de la Ligue des champions (1-0), retrouvez l’analyse de Jean-Michel Larqué. Le membre de la Dream Team RMC Sport a été séduit par la prestation des Madrilènes.

« Pendant cet Atlético-Bayern, il y avait de l’intensité, du suspense et du courage. Il y a eu de l’engagement physique mais jamais aux dépens de la lucidité. On a quand même vu l’un des plus beaux buts en Ligue des champions cette saison, celui de Saul Niguez. Cette équipe de l’Atlético n’est certainement pas la meilleure de celles engagées mais elle a encore réussi l’exploit de ne pas prendre un but et de battre l’un des favoris de la compétition de la même manière qu’elle l’avait fait au tour précédent contre le FC Barcelone. On ne sait pas où cela va s’arrêter mais je le répète : cette équipe dégage de l’émotion et on ne peut pas rester insensible au jeu qu’elle pratique.

« Un peu déçu par le Bayern »

J’ai été un peu déçu par le Bayern. D’abord parce que je pense qu’ils avaient le match en main mais ils n’ont pas supporté la pression qu’ont pu mettre les joueurs de l’Atlético dans les duels et notamment au cours des 45 premières minutes. En seconde période avec le replacement de Lahm et Martinez un cran plus haut, cela a été mieux pour le Bayern. C’est là qu’on se rend compte de la qualité des entraîneurs qui prennent un risque incroyable. Pep Guardiola qui joue avec deux défenseurs au milieu de terrain, avec un Lahm très offensif… Ce sont des gens qui donnent une entière confiance à leur équipe. Mais j’ai du mal à comprendre qu’on puisse se passer d’un joueur comme Müller au coup d’envoi, à moins qu’il ne soit blessé. Mais ils n’ont pas su trouver la solution. Alors est-ce que les problèmes posés par l’Atlético étaient insolubles ? C’est possible aussi. On se dit tout le temps qu’ils vont baisser le pied et ils ne le font jamais. Le Barça s’est cassé les dents sur l’Atlético, le Bayern aussi… pour le moment, car ce n’est que la première manche. Tout reste ouvert.

« Je fais quand même du Bayern mon favori »

Chez les Français, j’ai trouvé Coman intéressant. Il a été l’un des rares à se montrer dans la surface adverse. Ribéry, on ne peut pas en parler car c’est difficile de rentrer en cours de match. Et j’ai trouvé Antoine Griezmann très utile. Il n’a pas eu beaucoup de ballons, il a été obligé de se battre contre des athlètes mais il a toujours été précis et minutieux. Même s’il n’a pas été buteur j’ai trouvé qu’il avait été très bon. Pour le match retour, je pense qu’on peut s’attendre à un spectacle similaire à celui de la Juventus (le Bayern était remonté de 0-2 à 2-2 en 8e de finale, ndlr). Je fais quand même du Bayern mon favori mais il faudra se méfier ce cet Atlético qui nous surprend de match en match. »

Jean-Michel Larqué