RMC Sport

Leipzig-Liverpool: les Reds prennent une grosse option sur la qualification

Liverpool a dominé Leipzig à Budapest ce mardi, en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. Les Reds ont pris un bel avantage pour la qualification.

Les Reds de Jürgen Klopp ne sont pas morts. Ils n’ont même jamais été aussi vivants ces dernières semaines. En pleine déconfiture en championnat d’Angleterre, les partenaires de Mohamed Salah ont retrouvé des couleurs ce mardi, grâce à la Ligue des champions. Les voici en ballotage favorable pour la qualification en quarts de finale après leur victoire méritée (2-0) à Budapest contre le RB Leipzig, en huitième de finale de la compétition.

Salah omniprésent

Les Reds ont certes profité de deux grossières erreurs de la défense allemande, la meilleure de Bundesliga, mais la ligne d’attaque des Reds, qui n’était que l’ombre d’elle-même depuis le début de l’année, a changé de visage en Hongrie. Trent Alexander-Arnold qui s’illustrait par ses centres pour personne, a été précis pour appuyer le jeu direct des Reds, s’illustrant autant par son activité que par la qualité retrouvée de ses passes.

Omniprésent dans les moments où ça compte, Mohamed Salah était souvent à la réception pour se transformer en perce-murailles. L'international égyptien a réalisé une prestation de grande qualité au-delà de son but, qui va forcément compter dans la saison des Reds, largués en championnat. Les joueurs de Jürgen Klopp, dans un climat morose, n’ont peut-être plus que la Ligue des champions pour rêver de… la Ligue des champions la saison prochaine.

Alisson rassurant

Après un ballon perdu par Marcel Sabitzer, le redoutable Salah a conclu un contre anglais du pied gauche pour l’ouverture du score (53e). Sadio Mané a doublé la mise sur une bévue du Français Nordi Mukiele, qui laissait tout le loisir au Sénégalais, servi par Curtis Jones, d’aller battre Peter Gulacsi une deuxième fois en cinq minutes (58e). Le break était fait. Hormis cinq premières minutes à son avantage à l’entame de chacune des périodes, Leipzig n’est pas parvenu à inquiéter la défense des Reds.

Comme un symbole, le gardien brésilien Alisson, auteur de plusieurs erreurs d’appréciation qui ont coûté cher à son équipe en Premier League, a cette fois répondu présent en étant impérial devant Christopher Nkunku (47e), qui aurait pu cueillir à froid les Reds, au retour des vestiaires. Sorti au devant de Hwang sur la dernière action du match, Alisson a gêné le Sud-coréen dans sa tentative, venue mourir à droite du but de Liverpool. Un but aurait pu relancer l'intérêt du match retour, mais c'est bien Liverpool qui l'abordera en position de force le 10 mars.

https://twitter.com/qmigliarini Quentin Migliarini Journaliste RMC Sport