RMC Sport

Ligue des champions: comment l'OL aborde son match à huis clos contre le Shakhtar

Sanctionné par l’UEFA, l’OL accueille le Shakhtar Donetsk à huis clos ce mardi en Ligue des champions (21h, en exclusivité sur RMC Sport). Une ambiance feutrée qui impacte la préparation.

Chut… L’OL veut avancer en silence vers les 8es de finale de la Ligue des champions, deux semaines après son exploit sur le terrain de Manchester City (2-1), en gagnant ce mardi soir à domicile face au Shakhtar Donetsk (21h, en exclusivité sur RMC Sport). Un silence imposé par l’UEFA, qui a sanctionné le club lyonnais d’un huis clos après les incidents la saison dernière lors du match face au CSKA Moscou en Ligue Europa. Forcément, pour les joueurs de l’OL, il manquera le souffle du public pour les pousser vers une deuxième victoire.

"On essaye de faire abstraction du contexte, explique Bruno Genesio. C’est un handicap de jouer sans notre public, sans l’ambiance, notamment dans les matchs européens. On a réussi à renverser des situations en partie grâce à cette ambiance. Il faut essayer de jouer ce match le plus naturellement possible. Faire comme s’il y avait du public, une ambiance classique." Pas si facile…

Genesio: "Comme si c’était l’entraînement, mais avec une motivation Champions League"

Le coach lyonnais en a bien conscience, "il faut se préparer mentalement à jouer dans un contexte particulier". "Comme si c’était l’entraînement, mais avec une motivation Champions League", demande Bruno Genesio à ses joueurs. Nabil Fekir va transmettre le message. "C’est un peu spécial mais on n’a pas le choix, rappelle le capitaine de l’OL. L’équipe est prête. On va se motiver, c’est la Champions League. C’est un match important. On doit s’adapter à toutes les situations." Et se méfier du Shakhtar, qu’il y ait du bruit ou pas dans le stade.

"C’est une très bonne équipe en face, prévient Bruno Genesio. J’ai l’impression que tout le monde pense que ça va se faire tout seul. Mais il faudra faire une performance de très, très haut niveau." Pour que les supporters de l’OL reviennent gonflés à bloc et pleins d’espoir le 7 novembre pour la réception d’Hoffenheim.

LP avec EJ