RMC Sport

Ligue des champions : comment Madrid va vivre sa finale

Si le stade San Siro de Milan sera le théâtre de la finale de la Ligue des champions entre le Real et l’Atlético ce samedi soir, Madrid est bien la capitale du football européen. Et en dépit d’une rivalité de bonne guerre, la cité espagnole se prépare à chavirer.

A Madrid, lorsque vous sortez de la mairie, ne soyez pas étonné de trouver un cendrier séparé en deux parties. Si vous devez écraser votre cigarette, vous pouvez choisir votre camp entre le Real d’un côté et l’Atlético de l’autre. Avant la finale de la Ligue des champions ce samedi à Milan, José Hidalgo, employé municipal, a choisi le sien : « Le Real a gagné il y a deux ans, notre heure a sonné ! Cette saison, l’Atlético a fait de très bons matchs, a bien joué, a éliminé Barcelone (en demi-finales). Je pense que l’équipe a fait une meilleure saison que le Real. »

A l’heure des pronostics, Madrid, capitale européenne du football, s’apprête à vivre une nouvelle nuit d’ivresse. Deux ans après la finale de la Ligue des champions remportée par le Real aux dépens de son voisin, l’Atlético, les deux clubs de la capitale espagnole sont à nouveau réunis en haut de l’affiche pour soulever la Coupe aux grandes oreilles. Même si le choc est à Milan, la folie, elle, sera à Madrid, où il est impossible de passer à côté de l’événement.

A lire aussi>> Materazzi supporter de… Zidane

« Les supporters se respectent »

En dépit d’une rivalité forcément de mise entre le Real, riche et huppé, et l’Atlético, le club du peuple, l’antagonisme n’a pourtant rien à voir avec la haine que se vouent le Real et le Barça. « Parfois, dans certains endroits, certains ne savent pas se tenir et les supporters entre eux peuvent se traiter de tout, mais ils se respectent, souligne Juan Gonzalez, chauffeur de taxi à Madrid. Pour la finale, on sera tous ensemble et on prendra des bières. On ouvrira une bonne bouteille de vin et on se félicitera. Ce sera juste un peu plus dur pour celui qui aura perdu…»

Si le vaincu est l’Atlético, les socios du Real fêteront le 11e titre européen à la fontaine des Cibeles, comme le veut la tradition depuis 30 ans. Si les joueurs de Zinedine Zidane échouent, les fans de l’Atletico festoieront 300 mètres plus loin, à la fontaine de Neptune. Une chose est sûre, Madrid a hâte de s’embraser…

A lire aussi>> Zidane "prêt à souffrir"

la rédaction avec Wifried Templier à Madrid