RMC Sport

Real Madrid-Atlético : Materazzi supporter de… Zidane

Marco Materazzi

Marco Materazzi - AFP

Avant la finale de la Ligue des champions entre le Real Madrid et l’Atlético, ce samedi à Milan (20h45), l’Italien Marco Materazzi a choisi son camp. Il est pour Zinedine Zidane.

Zizou l’a rendu célèbre dans le monde entier. Par un coup de tête sur sa poitrine, certes. Mais dix ans après cette finale de la Coupe du monde 2006 entre la France et l’Italie, Marco Materazzi surfe sur sa notoriété acquise à Berlin. Il a inauguré jeudi une nouvelle œuvre à sa gloire à Milan. Et se montre même presque reconnaissant envers Zinedine Zidane. En tout cas, l’ancien défenseur italien va supporter le Real de ZZ pour la finale de la Ligue des champions ce samedi face à l’Atlético Madrid.

A lire aussi >> Bartomeu (Barcelone) : "Zidane fait de belles choses"

"Je pensais qu’au Real, ils avaient besoin d’un entraîneur, explique Materazzi à la chaine italienne Premier Sport en taclant à nouveau son ancien coach à l’Inter, Rafa Benitez. Au moins d’un entraîneur qui ne fait pas de mal. Zidane est un grand entraîneur et il ne fait pas de mal. Le Real est là, en finale. C’est la juste place pour une équipe qui veut toujours gagner."

A lire aussi >> Real Madrid : Bale "bave" devant Zidane

Le mauvais souvenir de Materazzi avec Simeone

Et entre Zinedine Zidane et Diego Simeone, Marco Materazzi a tranché. "Je suis du côté de ceux qui m’ont donné, pas de ceux qui m’ont pris. Je suis avec Zidane parce que le Cholo m’a pris un scudetto le 5 mai (2002)." Diego Simeone évoluait alors avec la Lazio, qui avait vaincu l’Inter lors de la dernière journée (4-2) et offert du coup le titre de champion à la Juventus.

"L’Altético est une équipe très organisée, qui est arrivée deux fois en finale en trois ans, avec un type de jeu qui donne des résultats, poursuit Materazzi. Simeone est un très bon entraîneur. J’espère qu’il viendra à Milan, pas qu’il gagnera (ce samedi). Je m’attends à un beau match, accroché. Le Real Madrid, après l’arrivée de Zidane, est devenu encore plus fort. Et il me plaît."