RMC Sport

Ligue des champions en direct: Tuchel se lâche sur sa fin de contrat, avant Leipzig-PSG

Thomas Tuchel et Thilo Kehrer, à Istanbul le 28 octobre 2020

Thomas Tuchel et Thilo Kehrer, à Istanbul le 28 octobre 2020 - Icon Sport

Le PSG va enchaîner par un second déplacement d’affilée en Ligue des champions sur la pelouse de Leipzig (mardi à 21h, en direct sur RMC Sport 1). Thomas Tuchel sera accompagné de Thilo Kehrer lors de la traditionnelle conférence de presse de veille de match que vous pourrez suivre en direct et en intégralité sur notre site à partir de 18h15.

[22h13]

PSG: Tuchel se lâche sur son avenir, "il ne faut pas rêver"

Dans une interview à Sky Allemagne, Thomas Tuchel regrette les critiques à son encontre et reproche clairement à Leonardo un manque de communication sur son avenir au PSG. L'Allemand est en fin de contrat en juin prochain. "J’entends toutes ces choses. On a beau être dans notre bulle, on est au courant de ce qu’il se dit. Mais ça ne nous influence pas, a-t-il assuré à la chaîne allemand à propos des critiques. J’ai été naïf en me disant qu’en ayant gagné quatre trophées et atteint la finale de la Ligue des champions, je devrais être épargné ou tranquille. Cela a été le cas pendant cinq jours de vacances. Et puis les débats autour de mon avenir ont repris. Ok, bon... c’est comme ça. Quoi qu’on fasse, ça ne changera pas, alors on se concentre sur notre travail avec l’équipe."

"On ne peut pas ne pas communiquer là-dessus, a lâché Tuchel, franchement déçu et assez agacé par la situation. Quand le contrat de l’entraîneur se termine en juin et qu’aucune discussion n’a eu lieu pour le moment, après tout ce qu’on a fait pour le club… On peut être optimiste et être ouvert à toute proposition mais il ne faut pas rêver non plus... Mais on verra."

>> Toutes les infos ici

[20h05]

PSG: gros travail tactique à l'entraînement

Thomas Tuchel, qui a envisagé un changement de schéma au micro de RMC Sport, a imposé un très gros travail tactique à ses joueurs ce mardi soir, à la veille du match face à Leipzig. Surtout au niveau des sorties de balle rapides, après la récupération. Il devrait aligner le PSG en 4-3-3. 

La compo probable du PSG face à Leipzig:

Navas - Florenzi, Danilo, Kimpembe, Kurzawa - Marquinhos, Herrera, I.Gueye - Di Maria, Kean, Sarabia

(avec LT)

[18h58]

La conférence de presse est terminée

En résumé, Thilo Kehrer s'est dit proche d'être de retour à 100% sur le plan physique. Il ne devrait toutefois pas débuter la rencontre. Au niveau collectif, le défenseur allemand a dit avoir confiance dans ses partenaires, malgré les absences de Kylian Mbappé et de Neymar. Quant à Thomas Tuchel, son discours s'est largement axé sur le fait qu'il allait être nécessaire de trouver "d'autres solutions" pour s'imposer sans ses deux stars. Il compte sur beaucoup de concentration de ses joueurs et s'attend à ce que le RB Leipzig joue plus haut dans ce match "totalement différent" par rapport au mois d'août.

[18h57]

Paredes ne sera pas titulaire, annonce Tuchel

"Non, ce n'est pas possible. Il fait le premier entraînement avec nous aujourd'hui, c'est la réalité. Peut-être qu'il peut finir le match".

[18h56]

Tuchel sur le rôle "clé" de Di Maria

"Oui, il est toujours un joueur clé. Mais il manque aussi de rythme. On doit accepter qu'on ne peut pas attendre trop de lui. Parce qu'il a été suspendu pour quatre matchs. C'est pour ça qu'il manque de rythme. Or il en a besoin, parce qu'il a besoin de jouer beaucoup pour gagner en confiance dans les dribbles et la finition. Je ne veux pas mettre toute la pression sur ses épaules".

[18h51]

Tuchel s'attend à un match "totalement différent" par rapport à la demi-finale du mois d'août

"Si vous comparez le onze titulaire, comment attendre le même match? Ce n'est pas comme ça. C'est un match nouveau. On a montré notre qualité, notre expérience au Portugal. C'était un match très fort, on a contrôlé le rythme du match. C'était possible pour nous de le contrôler. Leipzig va défendre plus haut, je pense, parce que c'est un match à domicile pour eux et ce n'est pas le même contexte. Je m'attends à ce qu'ils jouent un peu plus libres. Comme je l'ai dit: si on manque de joueurs comme Bernat, Paredes, Verratti, Neymar, Mbappé qui sont capables de sortir du pressing avec la qualité individuelle, qui sont capables de trouver des solutions dans des espaces serrés... on doit l'accepter mais trouver d'autres solutions. On doit accepter peut-être de jouer différemment, plus direct. Si ce n'est pas possible de contrôler le rythme comme on l'a fait au Portugal, il y a d'autres solutions pour gagner un match".

[18h49]

Tuchel veut de la concentration

"On ne peut pas dire que ça va être plus dur (avec les absences, ndlr). C'est sûr qu'on va souffrir, mais combien de minutes? Peut-être que nous serons très forts, qu'il y aura des cartons rouges... On ne sait pas ce qu'il se passera. C'est pour cela qu'il faut être concentrés".

[18h46]

En l'absence de Neymar et Verratti, qui sera le meneur de jeu? Tuchel botte en touche

Tuchel ne "veut pas dire" qui sera le joueur clé dans la construction de son équipe demain: "Mais une clé ne va pas fonctionner. On va prendre onze clés demain et fonctionner comme une équipe. Ça ne va pas être un grand secret sur qui va commencer demain. On a confiance, on va pousser. C'est un effort d'équipe qu'il faut. C'est toujours comme ça dans le football".

[18h44]

Tuchel sur l'état d'esprit du groupe face aux absences

"On manque de beaucoup de joueurs clés, c'est clair, et nous ne sommes pas contents de ça. Mais nous ne sommes pas tristes non plus. On ne peut pas trop penser à ça. On va essayer de faire un match comme une équipe, de faire plus d'efforts, d'avoir encore plus la mentalité d'équipe. On doit grandir dans cette situation là. Tout le monde veut jouer et il faudra faire des efforts supplémentaires en tant qu'équipe".

[18h42]

Tuchel sur l'intégration de Florenzi

"Son intégration est très bonne. Ça a été très vite, avec lui c'est très facile. Il parle italien, il peut comprendre l'espagnol et le français. Il est un gars très communicatif. En plus, il a la qualité sur le terrain. Il est très dangereux offensivement et j'espère qu'il pourra faire l'entraînement complet pour être prêt demain"

[18h41]

Tuchel ne craint pas une absence plus longue pour Mbappé

"Non, parce que la blessure est très petite. Il est malheureusement dans une zone de risque, comme me l'a dit le médecin, donc ça veut dire qu'il ne peut pas jouer demain. On ne peut pas prendre de risque. On doit trouver des solutions sans Kylian".

[18h40]

Tuchel est arrivé en conférence de presse.

[18h38]

Tuchel à RMC Sport sur son onze de départ

Au micro de RMC Sport avant la conférence de presse, Thomas Tuchel s'est aussi exprimé sur sa réflextion tactique: "On va trouver 11 titulaires qui vont combattre pour un résultat très important. C’est un challenge entre les deux équipes. On veut absolument gagner le duel direct. Ça va être difficile parce qu’ils ont beaucoup de qualités. J’ai confiance, j’ai une idée claire sur qui va jouer demain. Je ne peux pas dire mais la question est de savoir comment on fait sans ces joueurs clés. Est-ce qu’on fait un 4-4-2 ou un 4-3-3, ce que tout le monde connait bien ? Ou c’est peut-être le moment pour une idée, par exemple comment on a fini le match à Nantes avec trois (défenseurs). Ce n’est pas encore décidé".

[18h29]

Tuchel à RMC Sport: Kehrer ne sera pas titulaire

Avant de se présenter en conférence de presse, Thomas Tuchel s'est confié au micro de RMC Sport. L'entraîneur allemand a fait savoir que Thilo Kehrer allait sans doute finir la rencontre, mais qu'il ne serait pas titulaire: "Pour Thilo, commencer maintenant, ça veut dire qu’on prend encore un grand risque. Je pense qu’il ne commencera pas mais qu’il va finir le match pour nous".

[18h26]

La suite de la conférence de presse dans quelques minutes

C'est terminé pour Thilo Kehrer. Thomas Tuchel va suivre dans quelques instants.

[18h24]

Le PSG moins fort sans Mbappé et Neymar? Kehrer répond

"C'est vrai que ces deux joueurs ont énormément de qualités. On a d'autres joueurs blessés aussi, qui ont aussi des qualités. Mais on a beaucoup de joueurs dans l'équipe qui ont beaucoup de qualités, de l'expérience, de la personnalité. On a confiance en nous, même avec des joueurs blessés".

[18h21]

Kehrer à propos des qualités de Leipzig

"C'est une équipe depuis quelques années qui s'est installée dans le championnat allemand, avec un bon pressing et des joueurs de qualité. C'est pour ça qu'ils sont troisièmes au classement. (...) Ils ont des joueurs qui travaillent beaucoup et un style qui n'est pas facile à jouer. Ils font un pressing très haut, très agressif, avec beaucoup d'organisation. Il faut faire attention, dès qu'ils récupèrent le ballon, ils jouent direct vers le but".

[18h21]

Kehrer sur la condition physique de l'équipe avec le calendrier chargé

"C'est vrai qu'il y a beaucoup de matchs, on le sait. C'est pareil pour tout le monde, pas que pour nous. Les blessures, c'est dommage. Mais c'est comme ça dans le sport. On sait que c'est aussi à cause des matchs nombreux, mais ce n'est pas que ça et c'est à nous de gérer". 

[18h19]

Kehrer à propos de sa forme physique, après sa blessure

"Je ne me sens pas encore à 100%, mais je n'en suis pas loin. Il me faut un peu plus de temps de jeu pour aller à 100%, mais tout va bien".

[18h18]

"On veut toujours gagner. Donc on ne vient pas ici pour dire qu'on sera contents avec un match nul. Notre objectif est de gagner ce match demain, et c'est aussi de remporter la phase de poules. On est ici pour gagner, c'est notre job et on veut le terminer demain".

[18h17]

Quelle est la clé pour le match contre Leipzig?

"Pour nous, ça va être la clé d'avoir une bonne structure, une bonne organisation. On va bien préparer Leipzig, le match pour demain. C'est important de garder la qualité d'avoir un groupe, un collectif très fort et d'aider tout le monde ensemble pour gagner demain".

[18h16]

Kehrer sur son poste préféré, latéral ou défenseur central?

"Pour moi, ce sont les deux postes. Je ne veux pas choisir entre les deux, pour le moment. Je me sens bien aux deux postes".

[18h15]

À propos de Di Maria, appelé à être le créateur en l'absence de Neymar

"Je le sens bien. Il est quelqu'un de très professionnel, il donne toujours 100% à chaque entraînement et chaque match".

[18h14]

Thilo Kehrer ouvre cette conférence de presse.

[18h10]

Début de la conférence de presse dans cinq minutes

Après les interventions de Thomas Tuchel et de Thilo Kehrer, le PSG a prévu de démarrer sa séance d'entraînement à 19 heures.

[17h09]

C'est terminé pour Leipzig

La conférence de presse de Leipzig s'est achevée sur ces quelques mots. Thomas Tuchel et Thilo Kehrer ont rendez-vous avec les journalistes à partir de 18h15.

[17h05]

Nkunku, une revanche contre le PSG ? 

"On y pense parce qu’on a perdu. On est une équipe qui joue les matches pour gagner. Cette défaite nous a éliminé de la compétition, cela nous a fait du mal. On sait qu’il faudra prendre des points contre nos adversaires directs. Paris en fait partie. On a vu nos erreurs, on va faire en sorte de mettre en place les corrections apportées par le coach."

[17h01]

L'ambition de Nagelsmann pour la double confrontation

"Je vois ces deux matches contre Paris comme des matches décisifs où il faut gagner plus de points que l'adversaire afin de se qualifier pour le prochain tour. Avec une défaite rien ne serait perdu mais on serait sous pression à Paris. D'un autre côté, avec une victoire, ce ne serait toujours pas fait. On aura toujours un match contre Paris et deux autres adversaires. Mais si c’est possible de gagner quatre points contre eux, ce serait l'opportunité d’avoir notre destin entre les mains. Nous avions déjà cette pression aussi l’an passé lors de la phase de poules, c’est normal. On a toujours un peu la pression. Il est conseillé d'avoir le plus de succès possibles. La pression est un privilège car il est important de gagner."

[16h58]

Nagelsmann évoque le talent de Neymar

"Beaucoup de un contre un. Neymar est un joueur avec des qualités extraordinaires lorsque l’adversaire défend trop bas. A certains moments, on peut toujours le défendre, mais il y a des situations sur laquelle il arrive à arrêter l’adversaire, dès que l’adversaire n’est plus dans son rythme. Neymar est super rapide. C’est pour ça aussi qu’il subit beaucoup de fautes. Il devrait prendre ça comme un compliment parce qu les défenseurs ne savent plus quoi faire. Ils ont beaucoup d'autres joueurs extraordinaires."

[16h54]

Le bon moment pour affronter le PSG ?

Naglesmann: "Ce n’est certainement pas le mauvais moment. Nous avons aussi beaucoup de blessés, du point de vue du PSG, c’est pas mal non plus. Je pense que c’est normal pour toutes les équipes, à Paris comme chez nous. Christopher connaît beaucoup de joueurs du PSG. Le groupe a fait plus de mal que nous en Ligue des champions. Ils sont des joueurs de qualité en dépit des absents. Ils seraient plus forts avec eux, mais nous aussi avec les joueurs qui nous manquent."

Nkunku: "Je pense qu’il n’y a pas de bon moment pour jouer ces équipes. Il faut aborder le match comme si Neymar et Kylian étaient présents. Je pense qu’il y a de très bons joueurs qui peuvent les remplacer. Il faut se focaliser sur notre travail à nous et corriger sur ce qu’on n’a pas su bien faire lors du Final 8."

[16h49]

Leçons tirées après la défaite contre le PSG ? 

"Les leçons n’étaient pas forcément tactiques puisque cela ne dépend pas de la hauteur à laquelle on essaye d’attaquer l’adversaire. Il y a des exemples dans le football européen d’équipes qui défendent très bas d’autres très haut. Cela demande du courage. Je pense que nous avons défendu à la fois très haut et très bas pendant le match, mais avec toujours autant de courage. Je pense qu’on très bien fait ça en première période. C’est le premier but de Marquinhos qui nous a touché. C’est la leçon, qu’il ne faut pas se cacher. On veut montrer qu’on est convaincus de notre puissance malgré les deux dernières défaites."

[16h38]

Nagelsmann donne des nouvelles du groupe

"La situation personnelle s’est calmée un peu. Nordi (Mukiele) s’est entraîné hier (lundi). Il ne jouera certainement pas 90 minutes, mais il pourrait débuter. Il n’a pas eu de problème hier, cela nous a réjoui, nous avons besoin de lui. il se testera aujourd’hui lors du dernier entraînement. Si ça fonctionne, qu’il n’y a pas de réaction, il pourra jouer. Halstenberg a toujours des problèmes avec les adducteurs. Klostermann n’est pas disponible."

[16h26]

La conf' de Leipzig dans notre live

Le club de Leipzig va précéder le Paris Saint-Germain en conférence de presse. Ne manquez pas l’intervention de Christopher Nkunku et de son entraîneur à partir de 16h30. 

[15h34]

Une ligne d’attaque inédite ?

Privé de Mauro Icardi et surtout Neymar et Kylian Mbappé, ses deux meilleurs atouts sur le plan offensif, Thomas Tuchel se voit contraint d’innover. Il devrait aligner un trio Di Maria-Kean-Sarabia sur le terrain contre Leipzig. Un doute subsiste sur l'identité du joueur qui accompagnera Presnel Kimpembe dans l'axe de la défense centrale.

Le onze probable du PSG: Navas - Florenzi, Kehrer (ou Danilo), Kimpembe, Kurzawa - Herrera, Marquinhos, Paredes (ou Rafinha) - Di Maria, Kean, Sarabia

[15h33]

Le groupe du PSG à Leipzig

Thomas Tuchel a convoqué un groupe de 22 joueurs pour le match entre Leipzig et le PSG, mercredi (21h, sur RMC Sport). Kylian Mbappé est forfait, tout comme Neymar, Marco Verratti, Mauro Icardi et Julian Draxler

[15h29]

Bonjour à toutes et à tous

Bienvenue sur notre site pour suivre en direct et en intégralité la conférence de presse du Paris Saint-Germain. Thomas Tuchel répondra comme à son habitude aux questions des journalistes, en compagnie de son défenseur Thilo Kehrer. Un indice pour le onze de départ du PSG mercredi ? Nous le saurons peut-être à partir de 18h15.