RMC Sport

Ligue des champions féminine : l’OL battu par le Bayern Munich

Battues mercredi soir à Munich par le Bayern (1-0), les Lyonnaises devront attendre pour valider leur billet pour les quarts de finale de la Ligue des champions.

Bousculées pendant 75 minutes, les septuples championnes d'Europe se sont réveillées en fin de match, trop tard pour renverser le score. L'OL reste toutefois en tête de son groupe avec 9 points en quatre matches. Une victoire au prochain match le 17 novembre à Benfica (battu 5-0) à l'aller qualifierait les Françaises pour la phase à élimination directe.

Absolument pas impressionnées par la démonstration des Lyonnaises dimanche contre le Paris SG en championnat (6-1), les Bavaroises avaient tiré les leçons du match aller, perdu 2-1 à Lyon.

Le ton a été donné dès la deuxième minute: l'internationale allemande Lea Schüller a hérité d'un ballon de contre joué à la vitesse de l'éclair, s'est débarrassée de la gardienne lyonnaise Christiane Endler mais, sous la pression des défenseurs, n'a pas réussi à cadrer sa frappe lointaine.

Durant toute la première période, le Bayern a eu le contrôle dans l'entrejeu, mais s'est heurté à la muraille défensive des rouges. C'est même Lyon, sur ses incursions, qui s'est créé les meilleures occasions, par Amandine Henry (30e, contrée dans les six mètres), Ada Hegerberg (44e, tir pivot au-dessus) et Perle Morroni (45+5, arrêt de la gardienne).

Egurolla blessée

La seule mauvaise nouvelle pour les vice-championnes de France était alors la sortie sur blessure de l'Espagnole Damaris Egurolla, apparemment durement touchée à la cheville. Mais après la pause, les vice-championnes de France - qu'un match nul aurait qualifié à coup sûr - ont continué à subir. La fusée Delphine Cascarino, partie en contre sur l'aile droite, a certes offert une balle de 1-0 à Catarina Macario, dont le tir a été contré par l'excellente gardienne Laura Benkhart (59e).

Mais les Allemandes, qui ont sans doute livré leur meilleur match de cette saison, se sont logiquement récompensées de leurs efforts à la 69e minute, lorsque la Japonaise Saki Kumagai a repris victorieusement de la tête une corner de la droite (1-0). Après les entrées en jeu de Signe Bruun et Emelyne Laurent (77e) côté lyonnais, le match s'est totalement débridé et les dernières minutes ont été spectaculaires. Lyon s'est enfin créé des occasions franches, mais a aussi laissé des espaces dont les Allemandes ont bien failli profiter pour doubler la mise.

Mathieu Idiart avec AFP Journaliste RMC Sport