RMC Sport

Ligue des champions: héroïque, Ben Yedder envoie Séville en quarts

Le FC Séville s’est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue, ce mardi, en éliminant Manchester United. Après le 0-0 du match aller, les Andalous se sont imposés à Old Trafford (1-2) grâce à un doublé de Wissam Ben Yedder.

Gagner à Old Trafford, ce n’est jamais anodin. Encore moins en Ligue des champions. Le FC Séville l’a fait ce mardi en 8e de finale retour. Après le 0-0 du match aller, les Andalous sont venus s’imposer dans l’antre de Manchester United (1-2). Ils décrochent la première qualification de leur histoire en quarts de finale. Un succès qui porte le sceau de Wissam Ben Yedder. L’attaquant français, entré à un quart d’heure de la fin, a éteint les espoirs des Red Devils en claquant un doublé en quatre minutes.

Un bel enchaînement à la 74e (sur son deuxième ballon) et une tête très mal négociée par David De Gea à la 78e qui lui permettent d’entrer dans les annales. Jamais un Français n’avait inscrit un doublé face à Man Utd en C1. Ses partenaires ne s’y sont pas trompés en venant tous le saluer un par un au coup de sifflet final, alors que l’ancien Toulousain prolongeait le plaisir en restant accroupi dans la surface de réparation. Avec 8 buts inscrits dans la compétition, il égale déjà le total de David Trezeguet en 2002 avec la Juventus Turin.

Lenglet excellent en défense centrale

Dans les cinq grands championnats, seuls Antoine Griezmann et Nabil Fekir marquent plus que Ben Yedder, auteur de 19 buts cette saison (toutes compétitions confondues). Romelu Lukaku a tenté de relancer le suspense en réduisant l’écart en fin de match (84e). Mais il était trop tard. Préparée par un José Mourinho à la tactique frileuse, cette équipe de Manchester United sort de la Ligue des champions la tête basse.

Et c’est plutôt logique. Face aux partenaires de Clément Lenglet, excellent en défense centrale, la bande à Paul Pogba, entré en jeu en seconde période (Anthony Martial aussi), a été bien trop frileuse pour espérer mieux. Sur les deux matchs, les Red Devils ont proposé une partition de faible niveau, sans étincelle ni génie. Un manque d’audace que Ben Yedder s’est chargé de sanctionner.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur