RMC Sport

Ligue des champions: l'Atalanta "sera un peu plus prête que le PSG", estime Tameze

Prêté à l'Atalanta par l'OGC Nice depuis le début de l'année, Adrien Tameze se réjouit de la qualité du collectif de son équipe et s'attend, en Ligue des champions, à bousculer le PSG sur le plan physique.

Avec sa dernière démonstration en date, 6-2 contre Brescia, l'Atalanta ne cesse d'impressionner et d'apparaître comme un tirage peu évident pour le Paris Saint-Germain en quarts de finale de la Ligue des champions (le 12 août). Parmi les joueurs à la disposition de Gian Piero Gasperini, Adrien Tameze a rejoint le club de Bergame durant le mercato hivernal grâce à un prêt de l'OGC Nice. Invité ce mercredi du RMC Football Show, le milieu de 26 ans pense que le club de la capitale aura fort à faire.

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

"J'ai envie de dire que ce sera du 50-50, parce qu'on est sur une dynamique, un rythme... On va être quasiment sur la continuité de notre championnat. On aura quand même le petit facteur condition physique qui fait qu'on sera logiquement un peu plus prêt que Paris. Ça va être une grosse partie", a déclaré Adrien Tameze.

L'argument physique semble d'autant plus important dans cette confrontation, compte tenu de l'activité débordante de l'équipe italienne durant ses matchs. "C'est vrai qu'on met une grosse pression sur l'adversaire, a ajouté le milieu niçois. On essaie de récupérer le ballon le plus haut possible, y compris dans l'autre camp, pour essayer d'arriver le plus rapidement vers le but. On essaie aussi d'avoir un jeu de possession quand on la balle et de développer notre jeu au mieux."

L'Atalanta n'y pense pas encore

Même si son collectif est largement mis en exergue, l'Atalanta peut aussi compter sur de fortes individualités. "Il y a Papu Gomez qui est le maestro de l'équipe. Il arrive à la faire tourner d'une façon excellente", a ainsi rappelé Adrien Tameze, citant son capitaine et meilleur passeur.

En tout cas, l'international camerounais assure que la Dea n'a pas encore la tête au choc contre le PSG. Car à cinq journées de la fin du championnat, la qualification pour la prochaine C1 n'est pas encore assurée: "On va essayer de se qualifier pour la Ligue des champions et on se concentrera sur Paris dès qu'on aura fini tout ça", conclut Tameze.

JA