RMC Sport

Ligue des champions : l’OL fait un coup… pour rien

Alexandre Lacazette

Alexandre Lacazette - AFP

Déjà éliminé avant le coup d’envoi, Lyon a quand même signé sa première victoire cette saison en Ligue des champions, ce mercredi à Valence (2-0). Un succès pour l’honneur qui devrait ramener un peu de sérénité dans un club sous tension.

TOPS

Le bijou de Cornet

Pour sa première titularisation en Ligue des champions, Maxwell Cornet a fait parler de lui. L’attaquant de 19 ans, que Lyon a chipé à Metz en janvier dernier, a éclaboussé la rencontre par un but sensationnel. Depuis le côté droit de la surface de réparation, l’attaquant lyonnais est rentré sur son pied gauche et a enroulé son ballon, qui est venu mourir dans la lucarne opposée (37e). Un bijou venu récompenser un match plein.

Le nouveau système lyonnais

Hubert Fournier s’était entêté. En vain. Alors ce mercredi, le coach lyonnais s’est résolu à laisser son 4-4-2 losange au placard. L’absence de Mathieu Valbuena, blessé, l’a sans doute poussé à le faire. Quoi qu’il en soit, l’OL a paru bien plus à l’aise dans un 4-3-3, avec Clément Grenier à gauche et Maxwell Cornet à droite. Un système qui a permis de trouver plus facilement la largeur et de moins exposer les latéraux, ce qui faisait cruellement défaut au jeu lyonnais depuis le début de saison. Si tout n’a pas été parfait, notamment en seconde période, la base de travail est là.

FLOPS

Le bilan comptable de l’OL

D’accord, l’OL a fini sa campagne de Ligue des champions sur une bonne note. Mais cela ne suffit pas à sauver les apparences. Assuré de terminer dernier de son groupe, pourtant abordable, avant même ce déplacement à Valence, Lyon ne totalise que quatre points. Le plus faible total de l’histoire du club dans une phase de poules de Ligue des champions. Moche.

Le but refusé à Mustafi

Les joueurs et supporters de Valence peuvent en vouloir à M. Matej Jug. L’arbitre slovène de la rencontre a commis une erreur qui a peut-être changé la physionomie du match et donc son résultat. A la 10e minute, Shkodran Mustafi a trompé Anthony Lopes d’un coup de tête rageur, mais son but a été refusé pour une faute sur Maxime Gonalons. Injustement, puisque le défenseur allemand avait gagné son duel à la régulière. Valence aurait alors mené au score et pas sûr que Lyon s’en serait remis.

La blessure de Lacazette

Cette saison, les joies sont de courte durée du côté de Lyon. Parfaitement lancé en profondeur par Corentin Tolisso, Alexandre Lacazette a inscrit le 2e but lyonnais (76e). Mais la joie de l’international français a été de courte durée, puisqu’il a immédiatement demandé le changement, visiblement en raison d’une blessure à une cuisse. Pas une bonne nouvelle à quatre jours d’un déplacement à Paris en L1.

LES NOTES DES LYONNAIS

Lopes : 6,5
Rafael : 6
Yanga-Mbiwa : 6
Morel : 6,5
Bedimo : 5,5
Darder : 5
Gonalons : 5
Tolisso : 5,5
Grenier : 6
Cornet : 7,5
Lacazette : 6,5

Alexandre Alain Rédacteur