RMC Sport

Ligue des champions : l’OL va partir les poches pleines

Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas - AFP

Malgré des résultats sportifs très éloignés de ses ambitions, l’Olympique Lyonnais va quitter la Ligue des champions, mercredi à Valence, avec d’importants gains financiers.

Spécialité du PSG pré-QSI, la crise de novembre frappe l’OL cette année. Dernier de sa poule de Ligue des champions et déjà éliminé de toutes compétitions européennes avant son dernier match, mercredi à Valence, le club lyonnais a subi sa troisième défaite en quatre journées de championnat, le week-end dernier contre Angers (0-2). Un revers mal venu pour les adieux à Gerland, qui fragilise un peu plus son entraîneur Hubert Fournier, même si l’entraîneur rhodanien bénéficie toujours du soutien de son président Jean-Michel Aulas.

Malgré ce contexte moribond, la PME lyonnaise se porte bien à l’approche de l’entrée dans son flambant neuf stade des Lumières, qui doit être inauguré le 9 janvier prochain. Seul impératif : se qualifier de nouveau pour la prochaine C1. « L’important en Ligue des champions, ce n’est pas de gagner, c’est juste de participer », affirme ainsi Thomas Bourguignon, analyste chez News Tank Football, invité de l’émission Sports Business Club sur BFM Business.

L’UEFA reverse en effet 1,2 milliard d’euros cette année aux 32 participants, dont 60% sous forme de montants fixes : 12 M€ pour la participation en phase de groupes, 0,5 M€ pour un nul et 1,5 M€ pour une victoire. « Lyon est ainsi assuré de repartir de Valence avec 12,5 millions d’euros minimum, poursuit Thomas Bourguignon. Le reste dépend du "Market Pool". Ce nom barbare désigne les sommes redistribuées aux clubs, proportionnellement à la valeur des droits TV de la Ligue des champions dans leurs pays respectifs. Or les cinq grands championnats européens, qui sont également les cinq grands marchés audiovisuels du continent, apportent 80% de cette valeur. Les clubs issus du top 5 européen récupèrent donc 80% du pactole ». En résumé, l’OL, Barcelone ou la Juventus gagnent plus étant diffusés à la télé qu’en l’emportant sur le terrain.

40M€ de gains garantis en Ligue des champions

Cette saison L’OL, touchera environ 27 millions d’euros de "Market Pool". Au total, malgré le « 31e bilan sportif sur 32 clubs engagés (en phase de poules), l’OL va empocher au moins 40 millions d’euros, soit près d’un quart de son budget cette saison, conclut Thomas Bourguignon. Cela place virtuellement l’OL dans le top 10 des gains en Ligue des champions cette année ». Surtout, cette manne représente 10% des coûts de construction de la nouvelle enceinte lyonnaise, pour laquelle Jean-Michel Aulas n’a pas encore trouvé de partenaire naming (un contrat de 100 M€ sur 10 ans est attendu).

Avec un effectif à fort potentiel de plus-value sur le marché des transferts et un stade qui promet de belles retombées à l’avenir, l’OL peut entrevoir des jours meilleurs. A condition d’accrocher cette deuxième place en Ligue 1, la seule qui compte vraiment à l’heure du bilan. Et espérer terminer la saison dans le vert, après avoir cumulé 160 millions d’euros de pertes depuis 2009.

Victor BERTIN