RMC Sport

Ligue des champions: l'OL renverse la Juve pour son entrée en lice

Menées à deux reprises, les joueuses de l'OL ont dû s'employer pour renverser la Juventus (3-2), ce mercredi, en seizième de finale aller de la Ligue des champions. A confirmer dans une semaine à Lyon.

Une victoire renversante leur entrée en lice dans la plus prestigieuse des compétitions. Quintuples tenantes du titre, les Lyonnaises ont dû s'arracher pour venir à bout de la Juventus Turin ce mercredi (3-2), en seizième de finale aller de la Ligue des champions. Cette saison, leur parcours européen est à suivre sur RMC Sport, BFM Lyon et RMC Story.

Une entame ratée

"On sait que l'équipe de la Juventus est bien organisée. On sait que ça ne sera pas simple mais on vient ici pour remporter la victoire", avait expliqué Wendie Renard en début de semaine. La capitaine des Lyonnaises avait raison de se méfier de cette formation née en 2017, qui règne sur son pays mais qui fait encore figure d’outsider sur la scène européenne. Fébriles défensivement et trop maladroites sur certaines séquences, les joueuses de Jean-Luc Vasseur ont raté leur première période.

Très en vue, Lina Hurtig en a profité pour ouvrir le score de la tête (15e), puis pour pousser à la faute la défense adverse. Sur un centre à ras de terre de la Suédoise, Kadeisha Buchanan a complètement raté son intervention et trompé sa propre gardienne Sarah Bouhaddi en détournant le ballon de l’extérieur du pied (37e). Un terrible imbroglio. L’OL avait entretemps égalisé sur un penalty de Renard après un tacle en retard de Barbara Bonansea sur Sakina Karchaoui (28e).

Une seconde période bien meilleure

Menées à la surprise générale, les Fenottes ont haussé le ton au retour des vestiaires. Le coaching de Vasseur s’est aussi révélé payant. Il a procédé à trois changements juste avant l’heure de jeu en lançant Janice Cayman, Amandine Henry et Melvine Malard. C’est la jeune attaquante française (20 ans) qui a égalisé d’une frappe croisée du droit (67e) après une flopée d’occasions. Revigorées par ce deuxième but et plus du tout inquiétées par des Italiennes visiblement en souffrance sur le plan physique, les Lyonnaises ont continué à insister pour aller chercher la victoire.

Les entrées ont apporté beaucoup de dynamisme, mais il leur a longtemps manqué de la spontanéité dans le jeu et un brin de réalisme dans le dernier geste pour prendre les devants. A force d'abnégation, elles ont tout de même fini par faire plier la Juve sur un tir dans la surface de Saki Kumagai, servie par Malard (88e), encore elle. C'est ce visage qu'il faudra afficher mardi prochain à domicile, lors du match retour, pour rejoindre les huitièmes de finale. Jeudi, les Parisiennes se déplaceront de leur côté en Pologne pour y défier les joueuses du Gornik Leczna.

>> La Ligue des champions est à suivre sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner à nos offres

RR