RMC Sport

Ligue des champions: le coup de pub à 4 millions de la mannequin qui a interrompu la finale

En faisant irruption sur la pelouse de la finale de la Ligue des champions opposant Liverpool à Tottenham (2-0) samedi à Madrid, une mannequin russe a offert une publicité mondiale au site internet pour adultes qui était inscrit sur son maillot de bain. Un coup marketing estimé à plusieurs millions d'euros.

Des secondes très rentables. Le site pour adultes Vitaly Uncensored, dont le nom était inscrit sur le maillot de bain de la jeune femme entrée sur la pelouse de la finale de la Ligue des champions Tottenham-Liverpool (0-2), s'est offert à cette occasion l'équivalent d'une publicité coûtant 3,97 millions de dollars (environ 3,55 millions d'euros), selon des chiffres du cabinet d'analyse Apex Marketing Group relayés par l'expert économique Darren Rovell.

L'estimation se base sur le montant qu'il faudrait débourser s'offrir une publicité à la télévision avec l'audience mondiale équivalente à celle de la Ligue des champions. Pour cette finale, diffusée la quasi totalité des pays du monde entier, l'UEFA s'attendait à mobiliser plus de 300 millions de téléspectateurs.

Les followers affluent

La jeune femme, la mannequin russe Kinsey Wolanski, est entrée sur la pelouse de l'Estadio Metropolitano à la 17e minute de jeu. Descendue de la partie des tribunes où se trouvaient les supporters de Liverpool, elle a couru sur la pelouse jusqu'au rond central. Une intrusion qui a obligé l'arbitre à interrompre la partie, alors que le ballon se trouvait dans le camp des Reds. Il a fallu l'intervention de deux stadiers pour maîtriser, sans difficulté, la situation.

Le créateur du site, le vidéaste Vitaly Zdorovetskiy, par ailleurs compagnon de la jeune femme, a vu sa chaîne YouTube franchir la barre des 10 millions d'abonnés. Il n'a cependant pas communiqué sur les retombées directes concernant son site, qui met en scène des femmes plus ou moins vêtues pour des blagues.

Même si cela a valu à la jeune femme d'être interpellée et d'être sans doute bannie des stades des prochaines rencontres européennes, à l'instar de son petit ami qui avait perturbé la finale du Mondial 2014, ce coup marketing lui a également bénéficié. Auparavant inconnue du grand public, elle a engrangé plus de deux millions de followers sur son compte Instagram. Celui-ci est désormais fermé, la faute à un "piratage" selon les explications de l'intéressée.

JA