RMC Sport

Ligue des champions: les buts de folie de l’Ajax, qui efface le Real avec une totale classe

C'est un exploit monumental qu'a accompli l'Ajax ce mardi soir, en éliminant le Real Madrid en huitième de finale de Ligue des champions (4-1 au retour, défaite 2-1 à l'aller). Pas de quatrième titre d'affilée pour les Madrilènes, en pleine crise, dont la fin de cycle est actée.

Pour trouver trace d'une élimination du Real Madrid en huitième de finale de Ligue des champions, il faut remonter à la saison 2009-2010 et à l'exploit de l'Olympique Lyonnais. Triple tenant du titre, le club espagnol n'avait d'ailleurs plus été éliminé de la compétition depuis la demi-finale contre la Juve en 2015. Alors oui, c'est un vrai exploit que vient de réaliser l'Ajax ce mercredi, en giflant le Real au Bernabeu (4-1) pour se qualifier pour les quarts de finale. 

Tadic en fusion, un chef d'oeuvre de Schöne

Battu 2-1 à l'aller à domicile malgré un très bon contenu, le club néerlandais a planté ses deux premières banderilles en 18 minutes, avec des réalisations de Ziyech (7e) et Neres (18e), toutes deux sur des passes de Dusan Tadic. Auteur d'une roulette absolument fantastique pour éliminer Casemiro sur le deuxième but, l'ancien joueur de Southampton a surtout inscrit le troisième but (62e).

Une réalisation suivie d'un long suspense, sur intervention de l'assistance-vidéo. Mais l'arbitre a finalement maintenu sa décision, malgré une suspicion de ballon sorti en corner. Et alors que Marco Asensio pensait avoir remis les siens dans le coup en marquant le but de l'espoir (70e), Schöne a enterré tous les espoirs des Madrilènes en signant un coup franc direct (72e) d'une position très excentrée sur la gauche du terrain.

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport

Semaine cauchemar et fin de cycle au Real 

Des gestes fous de la part d'un Ajax qui aura en plus gâché plusieurs énormes occasions. Le Real, malgré une bonne entame, a sombré. Pas de quatrième Ligue des champions d'affilée, pas de titre à glaner d'ici la fin de la saison. Car le club a tout perdu en une semaine, en se faisant sortir de Coupe du roi par le Barça (3-0), qui a en prime pris 12 points d'avance en Liga (1-0). Trois déconfitures, toutes au Bernabeu. 

Après les départs successifs de Zinedine Zidane puis Cristiano Ronaldo, Madrid pensait tenir le coup et s'appuyer sur sa jeunesse. Mais le projet Julen Lopetegui est tombé à l'eau, Santiago Solari ne fait pas de miracles, Isco a atterri en tribune, Marcelo n'est plus que l'ombre de lui-même, Marco Asensio peine à confirmer et Gareth Bale a la tête ailleurs. A ce tableau sombre se sont ajoutées les blessures coup sur coup de Lucas Vazquez et Vinicius en première période. Dans un match pour lequel Sergio Ramos était suspendu (pari raté que celui de manquer cette rencontre pour être présent en quart de finale).

Tout a souvent bien tourné pour le Real ces dernières saisons. Comme un boomerang, dont le retour est aussi cinglant que cruel. Santiago Solari ne devrait sans doute pas s'éterniser au poste d'entraîneur et le public réclame déjà la démission de Florentino Perez. Frenkie De Jong a donc honoré sa promesse faite à son futur club, le Barça: l'Ajax a éliminé le Real pour s'offrir, par le jeu et la jeunesse, une place en quarts de finale. 

A.Bouchery