RMC Sport

Ligue des champions – Monaco-Young Boys: les notes des Monégasques

Ivan Cavaleiro

Ivan Cavaleiro - AFP

Comme au match aller, les Monégasques ont su poser leurs griffes en seconde période pour s’imposer 4-0 contre les Young Boys Berne, lors du 3e tour préliminaire retour de la Ligue des champions. Si les recrues, Ivan Cavaleiro, Mario Pasalic et Stephan El Shaarawy, ont marqué des points, la charnière centrale a inquiété.

Danijel Subasic : 5/10

Deux sorties dans les airs approximatives, un ballon dangereusement relâché, deux jolies parades. Le Croate a alterné le bon et le moins bon.

Fabinho : 5/10

Solide dans son couloir droit, le défenseur brésilien n’a pas apporté grand-chose sur le plan offensif. Excepté dans les dernières minutes, profitant des difficultés de Berne. Fabinho, comme ses compères de l’axe, s’est rarement embarrassé au niveau de la relance.

Andrea Raggi : 4/10

La charnière centrale. Le gros du travail à accomplir pour Leonardo Jardim. Comme à l’aller mardi dernier, ce secteur a été le point noir de l’AS Monaco. Andrea Raggi a montré des difficultés à se placer, a relancé comme il le pouvait. Grâce à la baisse de régime des Bernois dans la dernière demi-heure, l’Italien s’est révélé passeur décisif pour Anthony Martial (70e).

Ricardo Carvalho : 4/10

Généralement bien placé, Carvalho n’a pas été pour autant particulièrement rassurant une fois balle au pied. Son entente avec Raggi laisse à désirer.

Layvin Kurzawa : 6/10

Efficace sur le plan défensif, l’international français n’a jamais été pris en défaut par les Young Boys. Il est le seul des quatre défenseurs à avoir tenté de soigner la relance pour accélérer le jeu. Souvent en vain. Comme à l’aller, il a été plus à l’aise en seconde période contre des Young Boys plus à la peine. En témoigne son but de la tête sur corner à la 64e.

Jérémy Toulalan : 7/10

En sentinelle, il s’est révélé des plus précieux pour l’ASM et rassurant pour les deux centraux. Comme souvent, Toulalan était là où il le fallait, quand il le fallait.

Mario Pasalic : 7/10

Placé un peu plus haut que Toulalan, le Croate a, comme à l’aller, abattu un énorme travail défensif. Le joueur, qui évoluait à Elche la saison dernière, a bien combiné avec Toulalan et a toujours essayé d’impulser de la vitesse. Remplacé par Adama Traoré à la 80e.

Joao Moutinho : 7,5/10

Toujours sur la bonne trajectoire à la récupération, Moutinho a également montré de l’allant sur le plan offensif, en accélérant et en orientant le jeu avec brio. Il s’est montré très en jambes et n’a eu de cesse de contrarier la formation helvète en seconde période. Sur corner, il sert parfaitement Layvin Kurzawa pour le 2 à 0 (64e).

Ivan Cavaleiro : 8/10

Une activité énorme tant dans l’animation qu’à la récupération. Le Portugais a, comme la semaine passée, étincelé et affiché une belle complicité avec Anthony Martial avec qui il a beaucoup permuté. Un allant récompensé à la 54e sur une superbe frappe enroulée du droit. Remplacé par Stephan El Shaarawy à la 74e. L’Italie, particulièrement remuant, a marqué dès la 77e

Nabil Dirar : 6/10

S'il a fait preuve d'inconstance, l’international marocain, qui a toujours tenté d’accélérer le jeu, s’est montré de plus en plus à son avantage à mesure que la jaunes et noirs craquaient.

Anthony Martial : 7/10

Une énorme activité au crédit de Martial, qui n’a cessé de dézoner, de proposer. Il a trop souvent manqué de spontanéité dans le dernier geste. Ses efforts ont toutefois été récompensés à la 70e grâce au superbe service de Raggi.

la rédaction