RMC Sport

Ligue des champions: pourquoi la règle des buts à l’extérieur est maintenue malgré les délocalisations

Les huitièmes de finale de Ligue des champions se poursuivent cette semaine dans un contexte particulier et à huis clos. En raison de la situation sanitaire liée au coronavirus, plusieurs affiches sont même délocalisées sans pour autant faire disparaître la célèbre règle des buts à l’extérieur.

Prétendant à la victoire finale en Ligue des champions, Manchester City accueille ce mardi le Borussia Mönchengladbach sur son terrain (à 21h en direct sur RMC Sport 2). Enfin pas tout à fait… En raison de la crise sanitaire et du regain de l’épidémie de coronavirus, le club anglais défiera son rival allemand à Budapest et non à l'Etihad Stadium en Angleterre.

Comme lors de la victoire de l'équipe de Pep Guardiola à l’aller (0-2), déjà en Hongrie, la rencontre sera disputée à huis clos et le soutien des fans n’influencera donc pas le déroulé de ce huitième de finale retour. Mais cela n’empêche pas l’UEFA de maintenir la règle des buts à l’extérieur en cas d’égalité sur l’ensemble des deux matchs.

>> Abonnez-vous à RMC Sport pour suivre l'intégralité de la Ligue ds champions

Aucune exception à la règle

Défini en début de saison, le règlement de l’UEFA pour la Ligue des champions version 2020-2021 prévoit donc bien de favoriser les équipes marquant le plus de buts à l’extérieur. C’est plus précisément dans l’article 20 alinéa 20.01 que l’instance continentale a fixé et figé son choix.

"Pour les matches disputés selon le système à élimination directe, si les deux équipes ont marqué le même nombre de buts sur l’ensemble des deux matches, celle qui a marqué le plus grand nombre de buts à l’extérieur se qualifie pour le tour suivant, détaille alors le texte officiel. […] Si les deux équipes marquent le même nombre de buts pendant la prolongation, les buts marqués à l’extérieur comptent double (c’est-à-dire que l'équipe visiteuse se qualifie pour le tour suivant). Si aucun but n’est marqué pendant la prolongation, des tirs au but du point de réparation déterminent quelle équipe se qualifie pour le tour suivant."

Certes, l’absence de supporters dans les stades et les délocalisations rendent nul l’avantage du public, mais l’UEFA ne souhaite pas adapter son règlement pour l’occasion.

Difficile de justifier d’un point de vue juridique, malgré les restrictions dues au Covid-19, la mise en place d’une telle règle pour une ou deux affiches et non pour l’ensemble de la Coupe d’Europe. Les clubs auraient alors presque intérêt à délocaliser leur match si cela leur permettaient de se débarrasser de la règle du but à l’extérieur et certains pourraient chercher à en profiter. Impossible donc d'avoir des règles différentes pour les matchs dans une même compétition.

La Juventus dernière "victime" en date

Au-delà de cette édition 2020-2021 si particulière de la Ligue des champions, des voix s’élèvent depuis plusieurs années pour mettre un terme à la règle des buts à l’extérieur. Instaurée en 1965 puis généralisée en 1969, elle semble pourtant faire partie des traditions à l’UEFA et doit normalement permettre de déverrouiller certains matchs jugés trop fermés. Prometteur sur le papier, ce point de règlement s’accompagne aussi d’effet pervers: "Beaucoup d’équipes visent le 0-0 à domicile, parce qu’elles savent que c’est un bon résultat pour le match retour à l’extérieur", avait insisté Willy Sagnol au micro de RMC dès 2018.

La même année, Thomas Tuchel alors entraîneur du PSG avait partagé cet avis: "Je suis pour la suppression de cette règle. Et pas seulement en prolongation mais pour l’ensemble du match. On est tous d’accord concernant le temps supplémentaire pour supprimer cette règle."

Mais il ne faut pas remonter si loin pour voir les conséquences de cette règle tant décriée. Cette saison, la Juventus a été éliminée par Porto dès les huitièmes de finale de la C1. Après s’être incliné au Portugal (2-1) à l’aller, le club transalpin a pris sa revanche à domicile mardi dernier. Mais après 30 minutes de prolongation, sans public et donc sans avantage spécifique pour les partenaires de Cristiano Ronaldo, les Dragons avaient décroché leur billet pour les quarts malgré leur défaite (3-2, ap). Une qualification acquise grâce au but à l’extérieur sur un coup-franc lointain de Sergio Oliveira.

La règle du but à l’extérieur se retrouve toujours sujette à un vaste débat mais l’UEFA ne semble pas vouloir la bouleverser pour le moment. Voilà qui pourrait fait les affaires de de Mönchengladbach ce mardi contre City.

JGL