RMC Sport

Liverpool-Porto: "Salah, Firmino et Mané ne me passeront pas", prévient Danilo Pereira

Les joueurs du FC Porto se déplacent mardi soir à Anfield, pour affronter Liverpool, en quarts de finale de Ligue des champions. Danilo Pereira n'a qu'une hâte: museler le trio d'attaque Firmino, Salah et Mané.

Le bouillant quart de finale de Ligue des champions entre Liverpool et Porto a déjà commencé lundi, en conférence de presse. Si Jürgen Klopp a d'ores et déjà annoncé que son équipe est "en feu" en ce moment, les joueurs de Porto ont une revanche à prendre après l'élimination l'an passé, en huitièmes avec une défaite (0-5) au match aller. 

Absent pour cause de blessure lors de l'humiliation vécue par les Dragons, le milieu récupérateur Danilo Pereira a prévenu le trio d’attaque des Reds: "Quand je pense à Salah, Mané et Firmino, ce qui me vient en tête, c’est qu’ils ne me passeront pas."

Liverpool-Porto, c'est en exclu sur RMC Sport, abonnez-vous par ici

Porto, actuellement 2e de son championnat en Liga NOS à égalité de points avec Benfica, devra ce mardi faire face à deux absences de poids: celles de Pepe et Hector Herrera. Pas de quoi inquiéter pour autant Danilo Pereira: "Heureusement, notre équipe compte sur des athlètes capables de performer, que ce soit techniquement ou émotionnellement, et ce sur toutes les scènes. Ce qui compte pour nous, c’est de garder notre identité car Liverpool sera un adversaire très difficile."

Pepe veut une 4e Ligue des champions

Porto peut effectivement compter sur des joueurs d’expérience comme les anciens madrilènes Iker Casillas et Pepe. Revenu au club en janvier 2019 après un passage à Besikstas, le Portugais, déjà vainqueur à trois reprises de la compétition, aurait demandé tout comme Hector Herrera à faire le déplacement avec le groupe pour soutenir ses coéquipiers. 

A 36 ans, Pepe croit son équipe, invité surprise de ces quarts de finale capable d’aller au bout de la compétition: "J’ai remporté la Ligue des champions trois fois et ce sera la quatrième cette saison si Dieu le veut."

Des déclarations pleines de confiance pour les joueurs de Porto, qui ont déjà éliminé la Roma, demi-finalistes l’an passé.

Guillaume Lepère