RMC Sport

Manchester City-Tottenham: Pochettino raconte son "retour à la vie" grâce à la VAR

Mauricio Pochettino est un homme heureux: l'entraîneur a réussi à qualifier Tottenham en demi-finales de Ligue des champions. Non sans frayeur, après le but refusé de Sterling en fin de match.

Mauricio Pochettino, toujours opposé à la VAR, n'aura pas eu à s'en plaindre mercredi soir. Son utilisation a permis de qualifier son équipe, après un but refusé pour hors-jeu de Sterling. L'Argentin raconte: "Je ne voulais pas regarder parce qu'à ce moment-là, j'enlevais ma veste et mon pull et je me rendais à mon banc pour aller à mon siège et penser à de très mauvaises choses (il mime la scène)."

Si le but a été célébré par Manchester City et Pep Guardiola, rapidement l'espoir est revenu dans le camp de Tottenham: "Mais à ce moment-là, j'entends la voix de Jésus dire: "oh, peut-être qu'il y a hors-jeu", VAR, et à ce moment-là, j'étais encore en vie." Sauvé par la technologie, Pochettino a réussi un authentique exploit en étant le premier entraîneur à qualifier Tottenham pour le dernier carré de la compétition, depuis son nouveau format instauré en 1993.

Pochettino "désolé" pour Manchester City

Conscient du dénouement cruel pour ses adversaires du soir, Pochettino a, en conférence de presse, deux jours après les faits, tenu à se montrer compréhensif avec la situation de Manchester City: "Je comprends la situation sur le banc de City ; de tout en haut à tout en bas, de la déception. (...) C'est une très bonne fin pour nous, mais je suis désolé lorsque cette situation se produit parce que vous pouvez être de l'autre côté et c'est difficile lorsque cette situation se produit."

Alors qu'il retrouvera Manchester City en championnat ce samedi, Pochettino se remet à peine de ses émotions par ce match mémorable, dont l'issue positive en revient à l'utilisation de la VAR: "L'émotion que nous avons vécue mercredi soir était incroyable (...) Mercredi soir, c'était pour nous, tout ce qu'on peut faire, c'est s'amuser, célébrer, mais être respectueux de l'adversaire."

G.L