RMC Sport

OL-Juventus: Garcia veut "déjouer les pronostics"... comme Dortmund face au PSG

Avant d'affronter la Juventus ce mercredi (21h sur RMC Sport 1) en huitième de finale aller de Ligue des champions, Rudi Garcia a voulu se montrer optimiste. L'entraîneur de l'OL sait que son équipe ne part pas favorite mais entend bien surprendre.

Sur le papier, Lyon ne part pas favori. Rudi Garcia et ses joueurs le savent, avant de défier la Juventus ce mercredi (21h sur RMC Sport 1) en huitième de finale aller de Ligue des champions. Mais le match reste à jouer au Groupama Stadium et l'entraîneur de l'OL entend bien étonner.

Pour en arriver-là, Lyon a arraché sa qualification déjà à domicile lors du dernier match de la phase de groupes en décembre face au RB Leipzig (2-2). "C'est un huitième de finale de Ligue des champions, ça n'arrive pas tous les jours. On voulait être en huitièmes, on a atteint cet objectif, s'est réjoui Garcia au micro de RMC Sport. Maintenant qu'on est là, on a envie de montrer que c'est normal qu'on y soit déjà, parmi les 16 grands d'Europe. Et ensuite, si on a une chance de pouvoir poser des problèmes à la Juventus et de continuer dans cette compétition, on ne va pas s'en priver."

>> Cliquez ici pour découvrir les offres de RMC Sport et suivre en exclusivité OL-Juventus

"Pour trouver quelqu'un qui nous voit éliminer cette équipe-là, il faut bien chercher"

Septième de Ligue 1, Lyon connaît une saison loin de ses attentes pour l'heure en championnat. La Juventus, en tête de la Serie A de son côté, dispose de plusieurs atouts dont Cristiano Ronaldo pour affirmer son ambition de remporter la plus prestigieuse compétition européenne. "On sait qu'on est outsiders et que la Juventus est vraiment favorite. Pour trouver quelqu'un qui nous voit éliminer cette équipe-là, il faut bien chercher, sourit Garcia. Mais le football est ainsi fait que parfois, ce ne sont pas les meilleurs qui l'emportent. Même si sur deux confrontations, il faudra gérer chaque détail parce que chaque détail pourra compter pour la qualification."

Lors des six premières rencontres des huitièmes, le statut de favori n'a pas forcément réussi à tous les clubs. "On pensait tous que Paris allait gagner à Dortmund, que Liverpool allait gagner à l'Atlético de Madrid, rappelle Garcia. Aujourd'hui, tout le monde pense que la Juventus va gagner ici, c'est normal parce qu'ils sont favoris. Maintenant, à nous de déjouer les pronostics". 

GL