RMC Sport

OM: muet contre l'Olympiacos, Benedetto déçoit encore et inquiète

Titulaire lors de la défaite de l'OM contre l'Olympiacos (1-0) en Ligue des champions, Dario Benedetto a encore déçu. Depuis le début de la saison, l'Argentin ne parvient pas à retrouver son meilleur niveau. Inquiétant.

Un match de plus sans trouver la faille. Encore un. Titulaire ce mercredi lors de la défaite de l’OM face à l’Olympiacos (1-0), lors de la première journée de la phase de groupes de la Ligue des champions, Dario Benedetto n’a pas eu le rendement attendu.

Remis de ses douleurs à la cheville ressenties samedi dernier contre Bordeaux (3-1) en championnat, l’Argentin de 30 ans avait une belle occasion de balayer les critiques. Celles qui mettent en avant sa panne de but, son manque de confiance et son influence pour le moins limitée dans le jeu ces dernières semaines. Elles vont prendre un peu plus d’épaisseur au vu sa prestation en Grèce.

Les statistiques font mal pour l’ancien joueur de Boca Juniors : il n’a plus marqué depuis son triplé inscrit à Nîmes (3-2) le 28 février et est actuellement sur une une série de huit matchs sans but toutes compétitions confondues. Même s’il faut remettre en contexte cette disette, le coronavirus étant passé par là et avec lui l’arrêt de la Ligue 1, il y a de quoi s’inquiéter pour Benedetto.

Qu’il soit aligné dans un 4-4-2 losange, avec par exemple Florian Thauvin à ses côtés comme contre Bordeaux, ou seul en pointe dans le 4-3-3 cher à André Villas-Boas, il ne cesse de décevoir depuis le début de la saison. Sa relation avec Thauvin et Dimitri Payet laisse également à désirer.

Villas-Boas a récemment pris sa défense

Son face-à-face perdu devant José Sa face à l’Olympiacos (46e) illustre bien ses difficultés actuelles. Il semble avoir perdu ce côté tueur qui lui avait permis d’inscrire 11 buts la saison dernière en Ligue 1 et de gagner le cœur des supporters marseillais, au point d’avoir une chanson à son nom. Presque une autre époque. Reste à savoir combien de temps Villas-Boas continuera de le laisser dans son onze de départ s’il enchaîne les matchs sans saveur. Le coach portugais, qui n’a pas non plus énormément de solutions de rechange, avait publiquement pris sa défense il y a un mois.

"Avant ses trois buts face à Nîmes la saison dernière, le discours était le même: il est nul, c'est un désastre. Il n'y a pas de nouveauté sur ce plan. Ce qui ne change pas non plus, c'est la confiance que lui porte l'entraîneur et celle qu'il a en lui-même", avait-il expliqué, misant sur un réveil de son attaquant.

Il attend toujours et sera peut-être tenté dans les prochaines semaines de donner plus de temps de jeu Luis Henrique, présenté par ses dirigeants comme une "pépite" à son arrivée cet été sur la Canebière. C’est d'ailleurs le jeune Brésilien (18 ans) qui a remplacé Benedetto contre l’Olympiacos après 77 minutes de jeu.

>> La Ligue des champions est à suivre sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner à nos offres

RR