RMC Sport

Porto-AS Rome: l'UEFA s'explique sur "le VAR de merde"

L'UEFA est revenu ce vendredi sur les deux décisions litigieuses qui ont précipité l'élimination de l'AS Rome face au FC Porto en huitième de finale de la Ligue des champions mercredi (1-3, a.p.).

Sa sortie véhémente sur le VAR n'était pas passée inaperçue mercredi. Après l'élimination de son équipe en huitièmes de finale face au FC Porto (3-1, a.p.), Jim Pallotta, président de l'AS Rome, a pesté contre "le VAR de merde" qui, selon lui, a été décisif dans la sortie de route des siens.

Ce vendredi, l'UEFA a communiqué sur les deux décisions pointées du doigt par Pallotta. Sur le penalty accordé à Porto à la 116e minute, l'arbitre de la rencontre, Cüneyt Çakir, n'avait pas vu le tirage de maillot de Florenzi sur Maxi Pereira au moment de l'action. C'est en consultant le VAR sur le bord du terrain qu'il a été convaincu de la faute.

Pas de faute "évidente" sur Schick 

Cinq minutes plus tard, nouvel incident, dans la surface de Porto cette fois, entre Marega et Schick. "L'arbitre était proche de l'action, a vu lui-même le potentiel incident et a jugé qu'il n'y avait pas faute", rapporte l'UEFA, qui précise qu'il a volontairement retardé la remise en jeu pour donner davantage de temps au VAR pour étudier les différents angles de caméra, qui n'ont pas révélé de faute "évidente". Çakir n'a pas souhaité visionner les images lui-même.

TL