RMC Sport

Porto-OM: Conceiçao se méfie de Marseille malgré la série noire

A la veille de Porto-OM en Ligue des champions (mardi, 21h sur RMC Sport 1), l'entraîneur portugais Sergio Conceiçao a présenté l'OM comme un dangereux adversaire, même si le club phocéen a manqué ses débuts dans la compétition.

L'OM a perdu sur le terrain de l'Olympiacos (1-0), puis contre Manchester City (3-0), certes, et il a même perdu chacun de ses onze derniers matchs de Ligue des champions. Mais cela ne veut pas dire qu'il se présentera mardi soir sur le terrain de Porto en victime. Et Sergio Conceiçao en est conscient.

A la veille du match de C1 contre Marseille (21h, RMC Sport 1), l'entraîneur des Dragons a tenu ce lundi à ne pas se montrer trop confiant en conférence de presse. 

>>> Abonnez-vous à RMC Sport et profiter de la Ligue des champions

"Ces chiffres sur les débuts de l'OM ne doivent surtout pas nous induire en erreur"

"L'OM est un club qu'on connait bien, a glissé l'ancien coach de Nantes. Ils n'ont pas gagné, et n'ont pas encore marqué de but dans la compétition, mais Marseille évolue dans un championnat supérieur à la Liga portugaise. Ils ont des matchs intéressants chaque semaine, et ils n'ont pas joué ce week-end, donc ils ont eu plus de temps pour se préparer, ce qui leur donne un avantage."

Et Conceiçao de saluer son compatriote André Villas-Boas: "Ils ont un aussi un entraîneur qui a déjà remporté la Ligue Europa, qui a gagné des titres et qui est reconnu comme l'un des meilleurs de la profession, observe-t-il. Il a des internationaux évoluant dans plusieurs équipes nationales, notamment en France. Nous allons affronter un adversaire coriace. Sans perdre de vue l'objectif de gagner ce match, ces chiffres sur les débuts de l'OM ne doivent surtout pas nous induire en erreur."

D'autant que Porto n'a pas non plus fait un grand début de saison de son côté. "A nous de définir notre stratégie et de nous préparer aux différents scénarios que Marseille peut offrir, poursuit Conceiçao. Concernant les nombreux buts encaissés, ce n'est pas un problème pour le seul secteur défensif ou pour le gardien de but, c'est un problème collectif. Certaines choses qui faisaient partie de notre identité en tant qu'équipe ne sont plus appliquées aujourd'hui."

CC