RMC Sport

PSG-Barça : comme un air de Camp Nou

Les supporters du Barça

Les supporters du Barça - -

Le FC Barcelone n’aura pas que des supporters en tribunes, mardi au Parc des Princes. Outre les fans catalans rivés devant leur téléviseur, les coéquipiers de Lionel Messi pourront compter sur le soutien de la Peña Blaugrana de Paris, le club officiel de supporters du Barça en Ile-de-France.

Samedi, 18h. Nous sommes à Paris, dans le quartier du Marais, dans un pub écossais de la capitale nommé le « Auld Alliance ». Chaque recoin de l’endroit rappelle la forte ambiance gaélique qui s’en dégage. Les écrans de télévision diffusent des matches de Scottish Premier League, de Premiership (D1 anglaise de rugby) et de Premier League. L’accent du propriétaire des lieux ? So british. La bière servie au comptoir ? Anglaise ou écossaise, selon les goûts. Pourtant, un peu plus loin au fond de la salle, un élément jure avec le reste du décor. Un grand écran, des couleurs vives, une petite vingtaine de personnes assises dans une semi-obscurité, écharpes rouge et bleu ou maillots sur le dos : le FC Barcelone joue en direct sur la pelouse du Celta Vigo et le Auld Alliance s’est transformée, pour les deux prochaines heures, en Camp Nou miniature. Pour le plus grand bonheur de ce public assidu, comité restreint de la Peña Blaugrana de Paris, le groupe de supporter officiel du Barça en Ile-de-France, reconnue par le club catalan lui-même en 2011.

Le Barça jouera donc aussi un peu à domicile, mardi, lors de son quart de finale aller de la Ligue des champions face au PSG. Certes, la centaine de membres de la Peña Blaugrana de Paris ne sera certainement pas présente dans l’arrière-salle du Auld Alliance, manque de place oblige. Qu’à cela ne tienne. Le club catalan pourra compter sur le soutien sans failles de ces supporters. Des Catalans pure souche expatriés en France, habitués à vibrer aux exploits de leur équipe au Auld Alliance et pas du tout échaudés par le nul concédé par leur club en Galice (2-2).

« Ça va être chaud mardi »

« Ce n’est pas grave, confirme Maria Christina, une des membres de la Peña. On a beaucoup d’avance en Liga. Mardi, ce sera un match de Ligue des champions et ça changera tout. » Et l’absence de certains cadres samedi (Jordi Alba, Xavi, Puyol) n’angoisse pas plus que cela Francesc, le vice-président et fondateur de l’association. « C’est vrai que gagner trois jours avant le match, ça rassure, confie-t-il. Mais on a les joueurs qu’il faut. Ils se connaissent. J’ai confiance en eux. »

Tellement qu’il n’a jamais arrêté de chanter, lui comme les autres membres de la Peña, même lorsque le Celta se faisait de plus en plus menaçant. Et il chantera encore mardi, même à quelques mètres des supporters parisiens. « Ça va être chaud mardi, pressent Francesc. Ça sera bien pour les deux équipes. On va essayer de se faire entendre. » Et de montrer au public parisien que même dans l’arrière-salle d’un pub, le Barça peut être aussi chez lui. « J’ai beaucoup d’envie à l’idée de voir aussi le PSG, à Paris, dans la ville où on habite, dans un match aussi important de Ligue des champions, affirme Maria Christina. J’espère que les supporters du PSG vont comprendre que ce match a autant d’importance pour nous que pour eux. » Alors vivement mardi…

A lire aussi

>> Paris ne s’en cache plus

>> Barça : un petit accroc avant Paris

>> Laporta : « PSG-Barça ? L’un des meilleurs spectacles de l’année »

A.D avec N.Pa