RMC Sport

PSG-Bayern: l'embrouille entre Navas et un membre du staff allemand en fin de match

À la fin du match PSG-Bayern (0-1), comptant pour les quarts de finale retour de la Ligue des champions, un membre du staff allemand a interpellé Keylor Navas. Il semble avoir reproché au gardien costaricien d'avoir simulé et gagné du temps dans le temps additionnel, alors que le club bavarois poussait.

C'est une image passée quelque peu inaperçue (à voir à partir de 1'08" dans la vidéo ci-dessus). Après le coup de sifflet final scellant la qualification du Paris Saint-Germain pour les demi-finales de la Ligue des champions, mardi soir, un membre du staff du Bayern Munich est allé voir Keylor Navas pour une explication, pendant que l'ensemble des joueurs parisiens manifestaient leur bonheur sur la pelouse du Parc des Princes.

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

L'homme en question est visiblement Toni Tapalović, l'entraîneur des gardiens. Il semblerait qu'il soit allé voir Keylor Navas pour lui reprocher d'avoir simulé une blessure dans le temps additionnel.

Car à environ 1 minute et 30 secondes de la fin du match, le gardien costaricien est resté à terre après le très mauvais choix de Leroy Sané dans la surface. Cela a poussé l'arbitre à s'enquérir de son état. Le jeu n'a finalement repris qu'après une minute de temps mort, et la fin du match a été sifflée 30 secondes plus tard.

Navas dans le temps additionnel de PSG-Bayern, le 13 avril 2021
Navas dans le temps additionnel de PSG-Bayern, le 13 avril 2021 © RMC Sport
Navas dans le temps additionnel de PSG-Bayern, le 13 avril 2021
Navas dans le temps additionnel de PSG-Bayern, le 13 avril 2021 © RMC Sport
Keylor Navas avec Toni Tapalović, à Paris le 13 avril 2021
Keylor Navas avec Toni Tapalović, à Paris le 13 avril 2021 © RMC Sport

"C'est le football"

Interpellé pendant qu'il était dans les bras d'Angel Di Maria, Keylor Navas a alors discuté avec le membre du staff bavarois. L'échange dure une vingtaine de secondes et n'est pas complètement audible, à cause de la musique d'après-match diffusée dans le stade. Mais on peut tout de même entendre l'expérimenté gardien parisien lancer à son interlocuteur: "C'est le football, non?" Mais le préparateur allemand n'était pas de cet avis, estimant que c'était "too much".

JA