RMC Sport

PSG-Bayern: Maracineanu appelle à soutenir le PSG "même à Marseille"

La ministre des Sports déléguée Roxana Maracineanu souhaite que toute la France soit derrière le PSG dimanche, pour sa finale de Ligue des champions face au Bayern (21h sur RMC Sport). Y compris à Marseille.

A deux jours de la finale de la Ligue des champions entre le PSG et le Bayern (dimanche sur RMC Sport), la ministre des Sports déléguée Roxana Maracineanu estime que la France entière devait soutenir le club parisien.

"Le préfet a les moyens d'intervenir en cas de problème"

En visite à Grand-Champ à l’occasion des Championnats de France de cyclisme, l’ancienne nageuse a été interrogée sur l'éphémère arrêté anti-maillot du PSG à Marseille: "Ce n'est pas quelque chose de nouveau d'interdire d'arborer les couleurs de l'équipe adverse. Il se trouve que là, le match n'a pas lieu à Marseille mais à Lisbonne. (…) Si le préfet est revenu sur sa décision, c'est qu'il a les moyens d'intervenir en cas de problème."

Pour rappel, la volonté "d'éviter la réitération des troubles à l'ordre public survenus autour du Vieux-Port lors de la retransmission de la demi-finale" avait amené la préfecture des Bouches-du-Rhône à interdire le port du maillot parisien. Arrêté finalement abrogé "face à l'incompréhension".

"J'en appelle à la conscience et à l'enthousiasme de tous les Français"

"Il faut que tous les Français soient derrière le PSG dimanche, c'est important, poursuit Roxana Maracineanu. J'en appelle à la conscience et à l'enthousiasme de tous les Français pour le football. Et même à Marseille, ce serait bien qu'on soutienne Paris."

>> PSG-Bayern, ce dimanche à 21h en direct sur RMC Sport, abonnez-vous pour ne rien rater

Si elle concède que "les enjeux pour les Marseillais, qui ont déjà gagné cette compétition, sont d'un ordre suprême", la ministre veut croire en une rivalité un temps mise de côté entre les supporters du Paris Saint-Germain et ceux de l’Olympique de Marseille. 

Concernant le contexte sanitaire, Roxana Maracineanu a également appelé tous les supporters à vivre cette finale "peut-être plus chez soi que dans la rue", alors que le soir de PSG-Leipzig (3-0), deux personnes, dont l'une portait un maillot parisien, avaient été agressées dans le centre de Marseille.

JAu avec AFP