RMC Sport

PSG-Leipzig: les joueurs à surveiller pour les Parisiens

Le RB Leipzig de Julian Nagelsmann s’est structuré autour de cadres façonnés par le groupe Red Bull. Certains d’entre eux ont franchement impressionné cette saison, d’autres comptent beaucoup aux yeux de leur entraîneur. Présentation des forces en présence avant la demi-finale de Ligue des champions contre le PSG (mardi à 21h, sur RMC Sport).

Upamecano, l’atout puissance

C’est un joueur que le grand public a découvert cette saison, mais les très grands clubs européens se l’arrachaient déjà avant sa prestation époustouflante contre l’Atlético (2-1), en quart de finale de la Ligue des champions. Dayot Upamecano (21 ans) est l’un des plus rapides défenseurs de son gabarit, qu’on dit capable de museler la vitesse de Kylian Mbappé ce soir et d’écoeurer les meilleurs attaquants du monde, que ce soit dans la dimension physique justement - Diego Costa s’en souviendra longtemps - ou par sa bonne lecture du jeu. Upamecano a rejoint l’équipe phare du groupe Red Bull il y a trois ans et a toujours suivi une progression linéaire depuis son arrivée à Salzbourg en provenance de Valenciennes.

Poulsen, le combatif

L’incertitude principale concerne le poste d’attaquant du côté de Leipzig, à quelques heures du coup d’envoi. Capitaine et titulaire en pointe contre l’Atlético de Madrid, Yussuf Poulsen a toutes les chances d’être reconduit, même si le profil d’équipe du Paris Saint-Germain, qui diffère très largement des Colchoneros, pourrait pousser Julian Nagelsmann à opter pour la titularisation de Patrick Schick, plus fin techniquement. Moins imprévisible que le Tchèque, Poulsen reste précieux pour son abattage en point de fixation et le jeu sans ballon. Après le départ de Timo Werner, qui offrait d’autres options à son entraîneur dans les appels en profondeur et les transitions, il a bénéficié du réajustement tactique de Julian Nagelsmann.

Sabitzer, l’homme à tout faire

Marcel Sabitzer (16 buts, 11 passes décisives, toutes compétitions confondues), à l’instar du Français Dayot Upamecano, a réalisé un match immense contre l’Atlético de Madrid. Le milieu de terrain, d’une intensité folle dans tout ce qu’il a entrepris et réussi en seconde période, a été le symbole du pressing tout terrain exercé par les Allemands contre les Colchoneros. L’international autrichien, fils d’un ex-international Herfried Sabitzer, détient les clés du jeu de Nagelsmann. Tantôt ailier tantôt avant-centre lorsqu’il évoluait au Rapid (Vienne) au début de sa carrière, Sabitzer est devenu un milieu au volume étonnant en l'espace de seulement quelques années. Mais il est aussi un formidable distributeur, issu de l’école Red Bull où il a grandi.

Kampl, l’autre touche de créativité

L’esprit de créativité arrive aussi avec lui. Milieu de terrain très complet, Kevin Kampl donne du liant dans le jeu du RB Leipzig. Le Slovène affiche un très bon niveau depuis la reprise de la compétition, qui a coïncidé avec son retour de blessure. Eloigné des terrains pendant six mois, Kampl a retrouvé des jambes. Et son talent n’a pas disparu. L’international slovène peut moduler le rythme de la rencontre à sa guise et imprimer le tempo du match. Après un premier passage chez Red Bull, Kampl a connu des expériences mitigées à Dortmund puis Leverkusen. Prolongé jusqu’en 2023 cet été, il a su se rendre indispensable dans la rotation de Julian Nagelsmann. 

QM