RMC Sport

PSG-Leipzig: "Paris a plus de pression que nous", assure Nagelsmann

Julian Nagelsmann, le coach d’une redoutable équipe de Leipzig, a estimé que la formation allemande faisait figure d’outsider face au Paris Saint-Germain, en demi-finale de la Ligue des champions (ce mardi à 21h, en direct sur RMC Sport).

Le RB Leipzig et son très jeune entraîneur peuvent entrer dans l’histoire dimanche prochain en remportant la Ligue des champions. Cela voudrait dire que le club allemand s’est défait au préalable du Paris Saint-Germain ce mardi (21h), un très gros morceau qui va se dresser sur sa route en demi-finale.

"Je pense que nous sommes outsiders mais peu importe… Si vous êtes outsiders, vous devez faire une très bonne performance, a déclaré Julian Nagelsmann ce lundi. Paris a peut-être un peu plus de pression que notre équipe. Mais nous voulons gagner. Je pense que tout club, toute équipe, veut aller en finale. Cela m’importe peu d’être favori ou outsider du match. Vous devez juste faire une bonne performance et être meilleur que l’équipe adverse."

Nagelsmann: "Nous devons nous adapter un petit peu"

Le RB Leipzig, qui opère une véritable montée en puissance dans cette compétition, pourrait bien changer ses plans et adapter son système de jeu aux problèmes qu’il s’attend à rencontrer face à la vitesse et la justesse des individualités parisiennes.

"Nous devons nous adapter un petit peu, c’est normal. Peu importe l’adversaire, nous essayons de nous adapter normalement dans chaque match parce que nous voulons gagner. Nous savons que Paris a une attaque très rapide avec Mbappé, Neymar et Di Maria. Ce sont des joueurs exceptionnels qui peuvent marquer des buts ou donner des passes décisives. Nous essaierons d’être vigilants. Nous essaierons de nous adapter mais nous n’allons pas changer complétement notre philosophie de jeu car nos joueurs sont habitués à notre schéma. Nous devons être au maximum face au PSG."

Nagelsman: "Que Paris soit aussi amené à défendre !"

Pour contrecarrer les plans de l’armada offensive parisienne, renforcée par le retour de suspension de l’Argentin Angel Di Maria, Nagelsmann a une petite idée en tête, qu’il a évoquée face aux journalistes, sans jamais véritablement la dévoiler. Le jeune technicien allemand ne veut pas que son équipe passe 90 minutes à défendre. Ce n’est pas dans sa nature.

"C’est sûr que la tâche est plus difficile face à des joueurs comme Mbappé ou Neymar, a-t-il dit. Ce sont des joueurs qui ont un niveau hors-norme, capables de créer des occasions. On ne pourra pas tout défendre, tout comme Paris qui ne pourra pas tout défendre non plus. Nous voulons créer des occasions parce que si nous passons les 90 minutes du match à défendre sur Neymar, ce sera impossible. Nous voulons essayer, nous voulons que Paris soit aussi amené à défendre également !"

QM avec Loïc Tanzi à Lisbonne