RMC Sport

PSG: Les reproches mutuels d'Emery et Thiago Silva

Unai Emery et Thiago Silva

Unai Emery et Thiago Silva - AFP

Discussion passionnée entre le capitaine du PSG et son entraîneur dans le vestiaire de l'Allianz Arena après la défaite du PSG à Munich.

La défaite du Paris-Saint-Germain face au Bayern Munich a entraîné quelques secousses dans le vestiaire du PSG juste après le coup de sifflet final. Si les deux remplaçants Javier Pastore qui a d’ailleurs posté un message sur Instagram et Angel Di Maria ne cachait pas leurs mines sinistres, d’autres joueurs ont montré des signes d’agacement. 

C’est notamment le cas du capitaine Thiago Silva. Le Brésilien est allé discuter avec l’entraîneur espagnol à la fin du match. Et si ce n’était pas une discussion virulente, l’échange entre les deux hommes était le fruit d’une incompréhension autour de la blessure de Thiago Silva.

Thiago Silva-Emery, friture sur la ligne

Petit rappel des faits. Nous sommes aux alentours de la 70e minute. Le PSG, qui a réduit l'écart pousse pour égaliser, mais est en danger sur chacune des contre-attaques munichoises. Sur l'une d'entre elle, Robert Lewandowski retombe sur le genou de Thiago Silva. Celui-ci se tord de douleur, sort momentanément du terrain avant de re-rentrer, car Kimpembe, son remplaçant naturel, n'a pas l'air échauffé. Mais il est incapable de courir et sur l'attaque suivante, il ne peut suivre Tolisso qui va mettre fin aux espoirs parisiens. C'est alors que Thiago Silva laisse sa place à Kimpembe.

Unai Emery a regretté la gestion et le comportement du brésilien juste après sa blessure en lui expliquant que le flou lors de sa sortie a eu des conséquences et notamment sur le but

L’ancien milanais s'est défendu en répondant que si la décision avait être prise plus rapidement par le staff et si l’échauffement de Kimpembe avait été accéléré, il n’y aurait pas eu de problème. L’international brésilien a ajouté qu’il regrettait le coaching et les changements tactiques qui n’ont pas eu lieu ou n’apportant rien, visant implicitement l’entrée de Lo Celso à la 92e minute. Un pavé de plus dans la mare d'Emery, déjà assez troublée

MBo et LT