RMC Sport

PSG-Man City : "des erreurs inhabituelles" selon Blanc

Laurent Blanc, l'entraîneur du PSG

Laurent Blanc, l'entraîneur du PSG - AFP

Laurent Blanc, l’entraîneur du PSG, dresse un constat amer après le match nul concédé à domicile face à Manchester City, ce mercredi en quart de finale de la Ligue des champions (2-2). Il regrette les erreurs techniques et s’inquiète des suspensions de Blaise Matuidi et David Luiz pour le match retour.

Laurent Blanc, avez-vous ressenti de la fébrilité de la part de votre équipe ?

Je ne sais pas si c’est de la fébrilité, mais il y a eu beaucoup de déchet technique dans la construction. Deux erreurs techniques ont permis à Manchester City de marquer des buts très importants à l’extérieur. Notre principal regret est là. On aurait pu être meilleur mais au niveau des stats, on a fait le match qu’on devait faire. Ce qui nous a plombés, c’est qu’on a fait des erreurs inhabituelles. C’est aussi peut-être dû à la qualité de Manchester City, surtout dans le domaine offensif, avec un pressing qui a été assez efficace.

Le scénario a été défavorable au PSG…

C’est nous qui aurions dû ouvrir le score et ça change les choses. Malheureusement, on ne l’a pas fait et derrière, c’est nous qui prenons un but. La chose la plus difficile qu’on a faite, c’est d’être revenu au score. En deuxième mi-temps, on a réussi à être meilleur, par du jeu, et à mettre ce deuxième but qui nous permet de mener. Mais encore une fois, on fait une erreur technique qui nous plombe puisque ça permet à City de revenir à score. Malgré le fait d’avoir poussé, on n’a pas réussi à mettre ce troisième but qu’on aurait pu marquer vu les occasions qu’on s’est procurées.

Vous attendiez-vous à être autant mis en difficulté au milieu de terrain ?

Je ne suis pas d’accord. Vu nos stats, on a été dominateur. Le potentiel offensif de Manchester City nous a posé des problèmes, notamment à la deuxième minute. Notre supériorité n’a pas été aussi voyante qu’en championnat, bien sûr. Mais ça reste une grande équipe, surtout avec les trois joueurs (Silva, De Bruyne, Agüero, ndlr) qu’ils ont. Nous avons été dominateurs au milieu malgré les erreurs techniques que nous avons commises dans la construction. Je ne pense pas qu’on ait perdu la bataille du milieu.

Comment allez-vous aborder mentalement le match retour ?

On a un match de championnat au milieu (à Guingamp, samedi), qui va être difficile à gérer puisqu’on a été sacré champion longtemps avant. Il va falloir gérer ça. Quand vous me parlez des deux joueurs suspendus (David Luiz et Matuidi), vous pouvez ajouter ça à la soirée qui est quand même négative. Notre match n’a pas été très bon mais Paris a été dominateur et s’est procuré plus d’occasions que Manchester City même si offensivement, cette équipe pouvait nous poser des problèmes. On a six occasions, ils n’en ont que deux. On a eu 67% de possession de balle. La mauvaise soirée, c’est que tu prends deux buts avec la projection du match retour que deux joueurs du PSG ne pourront pas jouer parce qu’ils seront suspendus. Ça fait beaucoup d’éléments contraires mais il va falloir lutter avec ça et penser qu’on peut faire quelque chose à Manchester. Je le crois vraiment en plus donc, ce ne sera pas difficile de le faire passer à mes joueurs.

Votre prestation à Chelsea en 8e de finale retour vous rend-elle confiant dans la perspective de faire un bon résultat à Manchester, où il faudra peut-être marquer beaucoup de buts ?

Je ne sais pas s’il faudra marquer beaucoup de buts. Manchester City en a déjà marqué beaucoup à Paris. Notre philosophie ne changera pas à Manchester. C’est une équipe qui ne se contentera pas de garder le score. Je ne la vois pas faire ça. Je la vois vouloir accentuer son avantage, donc ça nous permettra de ne pas jouer face à une équipe fermée. C’est certain qu’il faudra être beaucoup plus efficace dans le domaine défensif. Les équipes qui viennent à Paris ne se créent pas beaucoup d’occasions mais malheureusement, on prend quand même pas mal de buts. Si tu veux aller plus loin dans la compétition, il faut être beaucoup plus efficace dans ce domaine. Je ne vise pas seulement mes défenseurs, je parle de toute l’équipe.

la rédaction avec JR, JS et GQ