RMC Sport

PSG: Terminer premier de son groupe, une bonne idée? Pas sûr

-

- - AFP

Si pour Monaco, c’est déjà fait, le PSG devrait également terminer la première phase de Ligue des champions en tête de son groupe. Une place qui offre traditionnellement un avantage pour les huitièmes de finale. C’est un peu moins clair cette saison.

Un leurre la première place ? Si l’on regarde les stats, la question ne se pose pas. Depuis la saison 2011-12, 20% des équipes ayant terminé deuxième de leur groupe ont rallié les quarts. Soit une sur cinq. Outre le fait de recevoir au retour, quand on termine premier, on se donne mécaniquement davantage de chances d’éviter les gros poissons. Mais cette saison tranche avec les éditions précédentes. La faute à des poules qui ont parfois regroupé deux poids lourds du foot européen. Et le 12 décembre prochain lors du tirage au sort des huitièmes de finale, Paris et Monaco auront autant de chances de tirer un demi-finaliste de la saison dernière que de toucher le jackpot (relatif) que représentent Leverkusen ou Benfica.

A lire aussi >> Riolo : "Monaco passe avec brio, ça reste jouable pour l’OL"

Le Bayern, City, Dortmund ou le Real…

Le Bayern Munich et Manchester City sont en effet condamnés à la deuxième place. Les Bavarois ont certes perdu mercredi à Rostov (3-2), mais personne n’a envie de s’y frotter dès la mi-février. Idem pour une équipe de City désormais dirigé par Pep Guardiola. Un troisième larron sera à éviter à tout prix. Le Real Madrid ou le Borussia Dortmund qui se disputeront la première place du groupe F dans deux semaines. Dans les autres poules, Séville, Porto, Naples ou le Benfica semblent en ballottage favorable. Rappelons que d’un autre côté, le Barça, la Juve, l’Atlético de Madrid tiennent la tête de leur groupe. On n’ira donc pas jusqu’à dire que Paris doit aligner les U19 face aux Ludogorets lors de la dernière journée. Mais le tirage des huitièmes aura un titre de film tout trouvé. Sueurs froides.

A lire aussi >> Ligue des champions: ce classement où Messi menace de plus en plus Ronaldo

A lire aussi >> L’improbable stat d’Arsenal-PSG

S.R