RMC Sport

PSG: Trezeguet "épaté" par Mbappé après son doublé contre le Bayern

L'ancien attaquant de la Juve et des Bleus David Trezeguet a débriefé dans une interview au Parisien la performance de Kylian Mbappé lors de Bayern-PSG en Ligue des champions (2-3). "Trezegoal" est toujours sous le charme du Français.

En matière de buts, il s'y connait. Jusqu'à mercredi soir, David Trezeguet était même le co-meilleur buteur français sur une seule édition de Ligue des champions (8 réalisations) avec Wissam Ben Yedder. Il l'est toujours, sauf que depuis le doublé de Kylian Mbappé lors de Bayern-PSG (2-3) en quart de finale aller, ils sont désormais trois à pouvoir présenter ce bilan.

Interrogé par Le Parisien sur la performance du jeune attaquant, Trezeguet a félicité le héros de Munich. "Je connais ses qualités de vitesse, ses incroyables capacités physiques et techniques, mais je l’avoue, il m’épate toujours, glisse l'ancien joueur de la Juve, de Monaco et des Bleus. Les grands matchs appartiennent aux grands joueurs. Ce n’est pas une phrase anodine. Kylian en a fait, une fois de plus, l’éclatante démonstration. C’est la marque des grands."

"Quand il est attendu, il répond présent"

Pour lui, Mbappé en est un. "Il est davantage motivé par ces rencontres de très haut niveau, poursuit Trezeguet. Ça se sent. On avait déjà pu s’en apercevoir à Barcelone (où Mbappé avait mis un triplé, ndlr). Il dégage une impression de facilité. Il est fort dans son corps et dans sa tête. Quand il est attendu, il répond présent. C’est parfois un peu moins évident en Ligue 1, même si ses statistiques parlent aussi pour lui."

Et "Trezegoal", qui voit le numéro 7 parisien comme un potentiel Ballon d'or, d'évoquer son duel à distance avec le phénomène de Dortmund, Erling Haaland: "Ils sont différents au niveau physique, mais se rejoignent par le talent, estime-t-il. Au niveau mental, ce sont tous les deux des gagnants. Haaland brille avec une équipe moins armée que Paris. Ces deux joueurs incarnent le présent et l'avenir. On n’a pas fini de parler d’eux. Après, Kylian a déjà réalisé plus de choses, ça tient de son âge (22 ans et trois mois contre 20 ans et 8 mois, ndlr), mais aussi de sa nationalité. Il est champion du monde. La Norvège, avec tout le respect que j’ai pour cette nation, n’est pas du niveau des Bleus."

C.C.